26/08/2006

De dubbele agenda van Voerbelangen

De verschillende kleuren willen alleen maar afleiden van de essentie en die is: de dubbel agenda van Voerbelangen.
Zij maken meertalige propaganda over alles, behalve over hun taalpolitiek standpunt. Of heb je al kunnen ontdekken wat Voerbalangen vindt van het feit dat Vlaanderen het door België ondertekende Europese Verdrag ter bescherming van nationale minderheden weigert te ratificeren, waardoor het niet uitgevoerd kan worden en de Franstaligen in Voeren niet tot hun recht komen? 
 
Ook in 2000 werden hun meertalige geschriften huis-aan-huis bezorgd. Deze insinueerden dat Voerbelangen een taalpolitiek voorstaat waarbij alle inwoners tot hun recht komen.   
Toen de stemmen eenmaal binnen waren, kreeg je de onderstaande site gepresenteerd, die hun stiekeme taalpolitieke agenda uitvoert. Dan krijg je Rondzendbrieven die voorschrijven dat de Franstaligen niet langer als zodanig geregistreerd zijn in Voeren en dus een  Nederlandstalige stemoproep in de bus krijgen.
 
Me dunkt dat het hoogtijd is om het bestuur grondig taalpolitiek te evalueren. Gewoon naast elkaar leggen wat Voerbelangen volgens jou in 2000 impliciet beloofde met hun viertalige geschriften en wat het bestuur in werkelijkheid gedaan heeft of heeft laten gebeuren zonder ook maar één weerwoord.
 
Het is geen schande om een politieke partij de deur te wijzen, als deze je vertrouwen beschaamd heeft.
 
Bep Mergelsberg

16:41 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Dubbele agenda Les Fouronnais ont assez des souffles de haine de Bep. Ils débordent du désir ardent de détruire ce qui est bien. Mais, nous on ne va pas se perdre dans ce petit jeu linguistique et étranger à ce monde. Nous préférons recevoir les habitants à la maison communale dans leur langue.

De Voerenaars worden toch zo moe van de haat die Bep zaait. Ze puilt uit van het vurige verlangen om te vernietigen wat goed gaat. Wij doen niet mee aan jouw taalpolitiek en wereldvreemd spelletje en ontvangen liever de mensen in hun taal op het gemeentehuis.

Écrit par : Broers Huub | 28/08/2006

Dubbele agenda Vous pouvez essayer ce que vous voulez. Je resterai qui je suis et vous qui vous êtes. Mais mon but est de travailler et non pas de me tourner dans votre jeu linguistique. Vous me semblez pauvres d'idées. Et moi, je suis content de pouvoir travailler pour l'entité de la population fouronnaise. J'ai dû travailler 18 ans pour y arriver. Je ne fuis pas quand je ne réussis pas! (sic)

Écrit par : Broers Huub | 03/09/2006

Bio Logisch Wat een gebazel hier op deze blog. Halverwege het verhaal haakte ik al af omdat het geheel uitsluitend haatdragende teksten bevat.
En die naam: Bep Mergelsberg, secretaris Partij van de Arbeid, afdeling Sittard-Geleen.
MOet ik hieruit nu concluderen dat Bep een rooie rakker is.
Ga vooral zo door met jezelf belachelijk maken.



Wie iets wil doen, vindt de middelen.
Wie niets wil doen, zoekt de excuses.

Écrit par : bio logisch | 30/09/2006

Néérlandais Monsieur Huub, pardon Hubert car vos origines sont francophones, en ma qualité de traducteur-juré "français-allemand-francais" près les Tribunaux de la Province de Liège, je vous suggère d'abandonner votre "dictature communale" car n'oubliez pas que ce sont les citoyens "bataves" qui vous ont permis de "règner" sur cette commune et vous êtes bien d'accord avec moi que le néerlandais ou si vous le désirez le flamand, est une langue fort limitée, à part le Nord de la Belgique et les Pays-Bas, c'est fini "incompréhensible" et j'oubliais...... un Wallon ne sera jamais "embauché" par une firme "flamande". Donc ma suggestion, suppression claire et nette de 'l'immersion du néerlandais" dans toutes les écoles de Wallonie, l'anglais comme seconde langue et l'allemand comme troisième langue et ainsi chaque citoyen Wallon aura un bagage linguistique suffisant pour s'exprimer à travers le monde entier. Quant aux élections fouronnaises, si vous obtenez la victoire, ce que je ne vous souhaite pas, c'est grâce aux "Hollandais", qui d'une part "chassent" vos habitants de pure souche à cause de la flambée des prix immobiliers mais qui d'autre part achètent tous leurs produits "ménagers" dans leur pays, je pense que ces citoyens sont réputés pour leur attitude "avare". Morale de l'histoire, rendons à César ce qui lui appartient et rendez à Liège les Fourons qui sont francophones depuis toujours.
Vive la Wallonie, vive les Fourons.
Robert Corman
Marchin

Écrit par : Robert Corman | 30/09/2006

Les commentaires sont fermés.