28/08/2006

La Croix Rouge, ses principes et Fourons

Voici un rappel des principes fondamentaux de la Croix Rouge:

 

Proclamation des principes fondamentaux de la Croix-Rouge


Les Principes fondamentaux de la Croix-Rouge sont le fruit d'un siècle d'expérience; proclamés à Vienne en 1965, ils donnent leur cohésion aux Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, au Comité international de la Croix-Rouge et à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, et garantissent la pérennité du Mouvement et de son action humanitaire.

La XXe Conférence internationale de la Croix-Rouge proclame les principes fondamentaux suivants, sur lesquels repose l’action de la Croix-Rouge :

HUMANITÉ

Née du souci de porter secours sans discrimination aux blessés des champs de bataille, la Croix-Rouge, sous son aspect international et national, s’efforce de prévenir et d’alléger en toutes circonstances les souffrances des hommes. Elle tend à protéger la vie et la santé, ainsi qu’à faire respecter la personne humaine. Elle favorise la compréhension mutuelle, l’amitié, la coopération et une paix durable entre tous les peuples.

IMPARTIALITÉ

Elle ne fait aucune distinction de nationalité, de race, de religion, de condition sociale ou d’appartenance politique. Elle s’applique seulement à secourir les individus à la mesure de leur souffrance et à subvenir par priorité aux détresses les plus urgentes.

NEUTRALITÉ

Afin de garder la confiance de tous, elle s’abstient de prendre part aux hostilités et, en tout temps, aux controverses d’ordre politique, racial, religieux ou philosophique.

INDÉPENDANCE

La Croix-Rouge est indépendante. Auxiliaires des pouvoirs publics dans leurs activités humanitaires et soumises aux lois qui régissent leurs pays respectifs, les Sociétés nationales doivent pourtant conserver une autonomie qui leur permette d’agir toujours selon les principes de la Croix-Rouge.

CARACTÈRE BÉNÉVOLE

La Croix-Rouge est une institution de secours volontaire et désintéressée.

UNITÉ

Il ne peut y avoir qu’une seule Société de la Croix-Rouge dans un même pays. Elle doit être ouverte à tous et étendre son action humanitaire au territoire entier.

UNIVERSALITÉ

La Croix-Rouge est une institution universelle, au sein de laquelle toutes les Sociétés ont des droits égaux et le devoir de s’entraider.

 

ET VOICI CE QU'EN FAIT LA CROIX ROUGE FLAMANDE:

Malgré des avis de la Commission permanente de Contrôle linguistique  (voir notamment l'avis n° 28.258B), malgré les principes fondamentaux de neutralité, d'indépendance et d'impartialité, la Croix Rouge flamande ne veut rien entendre et ne veut pas appliquer la loi prévoyant la publicité bilingue pour Fourons. D'ailleurs, pourquoi y a-t-il une "Rode Kruis" alors que le principe d'unité dit: Il ne peut y avoir qu’une seule Société de la Croix-Rouge dans un même pays. Elle doit être ouverte à tous et étendre son action humanitaire au territoire entier.


12:42 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Rode kruis: internationale niet-politieke organisatie Het Rode Kruis is een internationale niet-politieke organisatie en mag en kan dus niet gebruikt worden voor politieke doeleinden. Wanneer Vlaams Voeren dat wel doet door in het tweetalige Voeren, één-talig op te roepen voor bloeddonaties brengt Vlaams Voeren de internationale faam van deze organisatie in discredit. Dit is dus ONTOELAATBAAR. Ik hoop dan ook dat het Rode Kruis daar zelf tegen zal optreden. Ik zal het mijne doen om het Rode kruis op de hoogte te brengen van wat in Voeren met hun internationaal erkende politiek neutrale positie uitgevreten wordt.

Écrit par : bep mergelsberg | 28/08/2006

Nood Beste ,
bloed kent geen talen,kleur of enig onderscheid.
Mensen zijn mensen en de Voerenaars doen er alles aan om iedereen in nood te helpen.
Stop aub met misbruiken van goede doelen om persoonlijke driftbuien.

Écrit par : William Nijssen | 01/09/2006

Qui abuse? William Nyssen demande qu'on arrête d'abuser... La Croix Rouge internationale a des principes fondamentaux qui doivent s'appliquer partout, en Palestine, en Israël et aussi en Flandre, et y compris dans les territoires qu'elle occupe.
Si une instance officielle comme la Commission permanente de Contrôle linguistique dit que les invitations aux collectes de sang doivent être bilingues, pourquoi la Croix Rouge flamande refuse-t-elle de se conformer à la loi? A d'autres moments, je n'entends que ça: il faut appliquer la loi.

Écrit par : Jean-Louis Xhonneux | 01/09/2006

Croix Rouge Il me paraît qu'il y a encore des gens qui ne savent pas que la Croix Rouge Belge a ses trois ailes: francophone, flamande et germanophone. Ceci pour recevoir plus d'argent régionale. Il n'y a pas de langue politique dans cet appel, mais bien une seule langue: celle de la solidarité mondiale. Je trouve scandaleux que certains se servent de ceci pour montrer leur position politique et linguistique. Et pourtant, il y a aussi des Francophones Fouronnais qui se présentent chaque fois. Ils le font sans commentaire, mais un grand coeur. C'est le contraire de la haine d'une dame et d'un homme.

Écrit par : Broers Huub | 03/09/2006

Est-il maintenant scandaleux de rappeler les principes? Où est le scandale lorsqu'on rappelle les principes fondamentaux de la Croix Rouge et l'obligation légale pour elle d'appliquer les lois linguistiques fédérales? Je suis aussi donneur de sang, comme beaucoup d'autres Francophones fouronnais, mais je fais cela discrètement sans m'afficher à l'école provinciale. Je ne fais pas de politique en donnant du sang.

Écrit par : Jean-Louis Xhonneux | 03/09/2006

Les commentaires sont fermés.