20/03/2007

Les Fourons dans "Andere Tijden"

Andere
 
Godfried Van Run, journaliste de l'émission hollandaise "Andere Tijden" était présent samedi soir au concert de l'Harmonie Sainte-Geneviève à Rémersdael et il y a pris la parole pour expliquer sa présence au public.
Il a aussi annoncé que l'émission qu'il prépare sera diffusée le jeudi 12 avril vers 21h25 sur la deuxième chaîne hollandaise.

 

17:34 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

17/03/2007

Bureau d'accueil

Le Royal Syndicat d'Initiative des Trois Frontières qui associe des représentants des communes de Plombières, Lontzen, La Calamine, Raeren, Welkenraedt et Fourons depuis plus de 50 ans, a inauguré hier son bureau d'accueil situé à Hombourg, rue Laschet n° 8, au domicile de son président Albert STASSEN.

SI3F

Ce bureau d'accueil a été aménagé selon les règles imposées par le Commissariat général au Tourisme et les travaux ont donc été subsidiés par le Ministre wallon du Tourisme.

Rendez-vous sur place ou sur la toile.

09:26 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

09/03/2007

Il y a 27 ans, les amis de Huub Broers étaient ici

Le 9 mars 1980, nous avons eu de la visite. On ne l'oubliera pas vite. Huub Broers et Guido Swéron les avaient invités. Huub Broers leur montrait le chemin.

19800309_01a

Le village de Rémersdael était leur objectif.

 

Avec notamment la salle Rimbiévaux (qui était vide) où aucune vitre n'a résisté au passage de promeneurs de Huub.

19800309_4a

Après leur passage, le village n'était que désolation (voir aussi la maison où ils croyaient s'attaquer au président du Groupe Hérisson de l'époque, Philippe Houbiers) . Avec, en plus, une gendarmerie flamande, qui avait été complice évidemment, goguenarde.

19800309_2a

 

Et, parmi la population locale, le curé se faisait même emmener à la gendarmerie parce qu'il avait osé dire sa façon de penser.

 

19800309_3

C'était bien Huub Broers qui nous avait amené ses amis à l'époque et qui les avait conduits chez nous. Après Rémersdael, ils ont pris la direction de Fouron-Saint-Pierre où Joseph Snoeck s'est senti tellement menacé qu'il a tiré pour se défendre.

 

21:14 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Vie locale | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |