22/07/2007

Quand les facilités sont vraiment appliquées

Sur son blog, le bourgmestre des Fourons affirme que le site de la ville de Flobecq, commune de la frontière linguistique, n'est pas entièrement bilingue. Et il se base sur une visite récente du site où il a vu ceci:

Flobecq

 

S'il avait été attentif, il aurait vu que en-dessous de l'écran ci-dessus, il avait un autre écran:

Vloesberg_web

 

Et tous les liens en néerlandais sur cet écran permettent d'ouvrir des pages complètes d'informations en néerlandais concernant la commune de Flobecq. Autre chose que le site de Voeren - Fourons!

 

Rappelons que le site de notre commune a coûté une fortune et qu'il n'est pas encore achevé, que la commune n'est même pas propriétaire du nom "www.voeren.be" (propriété au nom d'une personne résidant en Australie, après avoir été propriété de "Moeder de Gans" qui s'était engagé à transférer la propriété à la commune en 2001), que de nombreuses pages en français sont tout simplement vides.

10:11 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Flobecq J'invite tout le monde à contrôler le site de CFlobecq pour voir les différences.
Notre personnel a tant de travail qu'il serait même nécessaire d'engager quelques nouvelles forces. Et ça se voit dans notre commune. Des changements qu'on n'avait jamais vu pendant 40 ans. La vérité blesse! Et fait peur?

Écrit par : Huub Broers | 24/07/2007

U, burgemeester Broers moet de taalwet respecteren. En dat betekent dat u ervoor moet zorgen dat die gemeentesite tweetalig FR/NED is. En dat doet u niet. En ik kan u juist zeggen waarom u dat niet doet.

U voert geen ideologische maar een psychologische strijd in Voeren. Als u een tweetalige site maakt, dan gaan Voerenaren zich vrij voelen om weer te worden wie ze zijn. Dan haalt u een psychologische barrière weg.

Enige relevante uitspraken die dit inzicht in uw manier van politiek bedrijven staven:

"Es DAT kint - een kind op de frantalige school plaatsen - dan kint ALLES wat dao-oonder is ooch." Deze uitspraak werd gedaan door een geboren en getogen Vlaams-van-huis-uit Oost-Voerenaar en deze persoon klonk daarbij hoopvol.

"DAT - een kind op de franstalige school plaatsen - mot kinne, mae doe wits wat v'r zeunt" Eveneens een uitspraak van een van huis-uit-Vlaamse Oost-Voerenaar.

Zodus, meneer Broers, geen smoesjes en afleidingsmanoevres meer maar een tweetalige gemeentesite die u volgens de taalwet allang behoorde te hebben gemaakt. En de bevolking zal dat gebaar volgen. En dat weet u al lang! Bang dat ze u dan niet meer hoeven? Ik ben eens benieuwd naar 't karakter van de Voerenaren. En meer niet eigenlijk.

Écrit par : bep mergelsberg | 24/07/2007

Tout est proportionnel...mais quand même Oui on pourrait monter les impôts communaux à 70% comme ça on pourrait engager tous les chômeurs des Fourons (et peut-être des villes voisines qui sait)...houhou Fourons est une commune de 4000 habitants pas 40000(0)... encore une folie des grandeurs pour mégalo...

Écrit par : Renaud Wynants | 26/07/2007

Site Bep vraagt een tweetalige site Fr/Ned. Ze verandert dus de taalwetgeving op haar eentje. Schitterende vrouw die niet weet hoe de vork aan de steel zit. Haar redenering is trouwens zo zot als een schup. Haar haat en nijd en jaloezie nog groter dan de ijdelheid. Droom verder van je niet-reële wereld. Pinochio deed dat ook.

Écrit par : Huub Broers | 27/07/2007

Bonne gestion? Renaud Wynants s'interroge avec pertinence sur la bonne gestion du site communal. C'est un article à lire sur le site "Retour aux Libertés": http://www.retour-aux-libertes.be/spip.php?article12

Écrit par : Jean-Louis | 03/08/2007

Les commentaires sont fermés.