28/12/2007

LES ELUS FRANCOPHONES, HUMILIES, QUITTENT LA SEANCE DU CONSEIL COMMUNAL

Ce jeudi 27 décembre, en pleine trêve des confiseurs, quelques jours après l’installation d’un gouvernement intérimaire, les Flamands de Fourons, peu soucieux  de pacification communautaire, poursuivent leur politique de chasse aux Francophones.

La majorité Voerbelangen, intégriste et intolérante, a refusé d’entendre une question posée dans les deux langues par un conseiller francophone (Nico Droeven, ancien Bourgmestre) qui venait d’être félicité pour ses vingt-cinq ans de bons et loyaux services.

Non content de cela, Huub Broers, qui a annoncé un futur départ (?) vers de nouvelles fonctions politiques (?) a perdu son sang-froid en injuriant un autre conseiller francophone (Grégory Happart) qui s’exprimait également en français.

Les limites de l’acceptable et de la décence politiques ayant été dépassés, outrés et choqués, tous les conseillers Retour @ Libertés, fidèles à leurs convictions et à leur combat, ont quitté cette séance du Conseil communal qui clôture une année déjà inscrite sous le signe de l’intolérance flamingante grandissante de ces élus intégristes qui se croient investis d’une mission d’épuration ethnique.

20071227


Les chaises vides des conseillers R@L  

Les élus francophones R@L de Fourons attirent l’attention de tous les démocrates des dérives d’un système gangrené par le nationalisme flamingant : l’épisode de ce jeudi 27 décembre constitue bel et bien la poursuite de l’éradication de toute présence francophone à Fourons.

Plus de détails sur cette page

 

01:04 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Général | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

Commentaires

PAs d'accord! Monsieur Happart se comporte comme petit enfant mécontent. Monsieur parle tout le temps sans avoir la parole et en interuptant les autres, donne signe par la main que je dois me taire et ne suit aucune demande de la présidente. Chez nous on parle d'impolitesse et d'attitude grossière. Je n'ai jamais injuré cet homme. J'ai seulement dit ce que je viens d'écrire ici. On a tout enregistré pour ceux qui ne me croient pas. Je dirais: malheureusement pour vous et vos mensonges. Je le savais et j'avais donc préparé le tout. Et on le fera à chaque séance dès maintenant.
Cessez d'employer des mots comme épuration ethnique ou d'éradication. Quelles folies de votre part. Vous nous considérez comme des espèces du genre Hitler. Fou, fou, fou!!! Je ne suis plus étonné du ton que vous mettez pendant les séances. Les deux seuls qui capables de débattre ont été mis hors jeu par le reste de votre groupe. Le premier par une action de votre groupe il y a deux mois (obligation pour les échevins de s'exprmimer seulement en néerlandais - texte lu par Nico Droeven et donc Retour au Piège pour José Smeets) et le deuxième (Jean Levaux) qui pose ses questions en néerlandais pour faire ce qu'il doit faire comme conseiller d'opposition: contrôler la gestion communale. Pas normal ce que vous faites.

Écrit par : Huub Broers | 28/12/2007

Mon "cas" Vous essayez - comme des journalistes aujourd'hui -de chercher une explication pour mes mots. Je vous demande de ne pas vous tromper. Ce que je ferai sera toujours pour Fourons et pour les Fouronnais. Mais, j'ai d'abord une autre préoccupation qui me tourne en tête. Il me faut quelques jours ou semaines pour en sentir ou savoir plus. Bonne fin d'année à tous et toutes et une heureuse 2008.

Écrit par : Huub Broers | 28/12/2007

Lambermont De cdH bezörgde Verhofstadt in 2000 'n 2/3 meerderhèèd en vroog daovör de oondertekening van 't kaderverdrag ter erknning van nationale minderhede truuk.
Vlaandere weigert bies noe dat verdrag te ratificere en broeijt d'r ene omzendbrief op d'r andere. Dat d'r raod van Europa die verwerpe es discriminerend vör de Franstalige in Voere, geneert hön daobie nèèt.

Dat verdrag gèft de Franstalige 't rech öm Fraans te kalle (en aal wat daobie huurt) in d'r gemèngderaod.

Chapeau Joëlle Milquet, doe has karakter.

E good nuujjaor geweunsjd.

Écrit par : bep mergelsberg | 29/12/2007

Lambermont Rechtzetting: het Verdrag geeft de individuele burger het recht om zijn taal te gebruiken, maar niet de verkozene. Europa erkent net de wetten die bepaalde taalvoorwaarden opleggen in bepaalde regio's. En Europa heeft Vlaanderen helemaal niet veroordeeld. Wel integendeel.

Écrit par : Huub Broers | 29/12/2007

de raad van europa zegt wel dat de omzendbrieven de franstaligen in Voeren discrimineren en de onverdraagzaamheid in de hand werken. Als Vlaanderen een uitspraak van een politiek orgaan nodig heeft om de mensenrechten te kunnen honoreren, dan kan ik u, burgemeester broers geruststellen, DAT is in de maak. Moet ik de burger nog d'r bij vertellen hoeveel zoiets kost? Schande!

Écrit par : bep mergelsberg | 06/01/2008

Raad van Europa Kan u mij de tekst bezorgen van de Raad van Europa waarin deze stelt dat de Omzendbrieven de Franstaligen discrimpineren? Ik moet er ook bijzeggen dat deze omzendbrieven nodig waren om in de Vlaamse taalgrens- en faciliteitengemeenten hetzelfde toe te passen als men in de Waalse equivalenten al automatisch doet sinds 1963! Waarom zou het dan bij ons niet op dezelfde manier mogen als daar? Kan iemand mij dat eens uitleggen? Ga je maar eens inschrijven daar. We hebben de proef op de som gedaan en ja hoor, men sprak er je gewoon in het Frans aan en gaf je F-papieren om in te vullen. Overigens volledig volgens de taalwet die sommigen bij ons bestrijden!!!!!!!!!!!!! Ik bestrijd de houding van die gemeentebesturen dus niet. Bij hen is dat een automatisme sinds de taalgrens werd vastgelegd. Bij ons betwist men dat. Wij vragen dus enkel eenzelfde behandeling en moesten omzendbrieven maken omdat hardleerse "protestanten" de wetten niet aanvaarden. Dat is het grote verschil. Wie het anders ziet is gewoon aan het liegen!

Écrit par : huub broers | 06/01/2008

Résolution du Conseil de l'Europe Le Conseil de l'Europe a voté une résolution à ce sujet le 26 septembre 2002 (résolution n° 1301).

Le lobbying flamand a limité la portée du rapport de Mme Nabholz, mais le texte de la résolution reste néanmoins très important: http://assembly.coe.int/mainf.asp?Link=/documents/adoptedtext/ta02/fres1301.htm

M. Broers n'a manifestement pas lu les documents du Conseil de l'Europe.

Écrit par : Jean-Louis Xhonneux | 07/01/2008

Raad van Europa J'ai le texte devant moi, mon cher ami. Et même les commentaires! Mon amiLuc Van den Brande était le leader du lobbying flamand, comme tu les appelles. Et ça sert à quoi ce lobbying? A convaincre des gens? Oui, mais on peut le faire avec n'importe quelle pression, si moi je n'y crois pas, je ne suis pas!

Écrit par : huub broers | 08/01/2008

c'est quoi ce Barnum... Et c'est pour des conneries pareilles qu'on s'est battu !!!

Écrit par : Himself | 15/01/2008

Commentaires anonymes déconseillés Ici, on discute entre gens raisonnables et responsables de leurs opinions. Toutes les opinions sont acceptées, mais il faut qu'elles soient signées et que l'intervenant soit identifiable. Il est donc nécessaire de faire suivre son nom d'une adresse électronique qui pourra être vérifiée.
Comme je l'ai déjà fait auparavant, les commentaires anonymes sont généralement effacés.

Écrit par : Jean-Louis XHONNEUX | 16/01/2008

Non monsieur, vous éffacez généralement les commentaires anonymes qui vous sont défavorables. Nuance
Dailleurs, pouvez vous expliquer en quoi un commentaire sur la politique ne peut être anonyme. Les trois quarts de la population de ce pays garde le secret de ces opinions politiques. Pourquoi cela devrait-il être différent sur votre blog? Tant qu'il ne sagit pas d'attaques personelles ou d'actes illégaux rien n'empèche l'anonymat. C'est un des principes les plus interessant d'une démocratie il me semble

Signé, un étudiant en sciences politiques...

Écrit par : Philippe Lebon | 17/01/2008

@ Philippe Lebon Je respecte votre opinion, mais j’ai la mienne : les anonymes s’expriment dans les urnes. J’accueille les autres sur mon blogue-notes et je m’incline devant les résultat des urnes.

Vous écrivez : « Non monsieur, vous éffacez généralement les commentaires anonymes qui vous sont défavorables. Nuance ». Il faudrait le prouver ! Je suppose qu’un étudiant en sciences politiques ne s’autorise pas une telle généralisation hâtivement.

Ayant constaté que votre adresse est refusée par hotmail, je devrais supprimer votre commentaire...

Écrit par : Jean-Louis XHONNEUX | 17/01/2008

@ himself... Décidément, tu es toujours présent sur le terrain où l'on t'attend le moins !

" Pour des conneries pareilles ", dis-tu...
Quand je lis tes commentaires en pagaille partout sur le Net, on se demanderait bien qui se battrait pour toi !!!

Écrit par : Michaël HENEN | 18/01/2008

@ Philippe Lebon... Vu le niveau d'orthographe affiché dans votre commentaire, vos études sont encore loin d'être terminées ! Courage...

Écrit par : Michaël HENEN | 18/01/2008

@ J.L Xhonneux: évidemment que mon adresse est refusée. C'était le but de la démarche, avec un peu de mauvaise volonté j'aurais réellement activé cette adresse. Vu le nombre d'adresse fictives sur internet, votre démarche n'est pas très fiable. Dificile de prouver les commentaires que vous effacés vu qu'il ne sont plus là! Mais plusieurs de mes commentaires précédemment posté sous couvert de l'annonymat ont été effacés.

@ Michael Henen: Monsieur, les fautes d'orthographe ne reflètent en rien l'avancement de mes études. Mais pour votre gouverne j'ai fait mes humanités en néerlandais alors que j'ai habité toute ma jeunesse en wallonie. Je possède une maîtrise universitaire en finance (cum lauda) et une seconde maîtrise en 'financial mathematics'. Vu que j'ai suivi ces études dans une université anglophone, il est vrai que je commence à faire pas mal de fautes en français.
Je fais également ce 'postgrad' en sciences politiques en anglais (a temps partiel puisque évidemment je travaille) ce qui n'arrange pas les choses.
Ceci étant dit, vous attaquer à l'orthographe en lieu et place de mon argumentation démontrent plutôt votre niveau que le mien... Ce n'est pas digne d'une personalité politique. Cela mes cours me l'ont appris depuis longtemps!

Il y a de grandes chances que mes commentaires soyent éffacés, car je ne m'appelle effectivement ni Philippe, ni Lebon. Mais tant que monsieur Henen et vous-même l'avez lu, cela me convient.

Écrit par : Philippe Lebon | 18/01/2008

@ Philippe Lebon... Monsieur Lebon ou Le Bel (lol),

Sachez tout de même pour votre gouverne que je ne possède que quelques diplômes du Conservatoire Royal de Musique de Liège : ce qui, avouons-le, ne donne aucune garantie d'un certain niveau culturel (par culture, j'entends culture générale).

Toutefois, j'ai toujours mis un point d'honneur à rédiger quoi que ce soit avec la meilleure orthographe, la meilleure syntaxe et le meilleur choix de vocabulaire possible (cependant, je n'atteins pas encore le niveau d'Apollinaire...).

Toute cette litanie pour argumenter sur le fait que l'orthographe est de moins en moins respectée, et ce, plus spécialement par notre jeunesse, ceci étant dû vraisemblablement à l'éclosion des Windows Live (ex-MSN Messenger), SMS et autres chats.

Etant professeur (certes, pas de français...), je me dois de donner l'exemple en la matière et d'espérer que les jeunes qui liront mes commentaires s'en inspireront quelque peu : je rêve peut-être debout, mais c'est ainsi...

En conclusion, étant extrêmement difficile envers moi-même, l'explication coule de source : je le suis également avec les autres. CQFD...

Quant à vos arguments concernant ma stature d'homme politique, je ne pense pas que ce soit la petite remarque que je vous ai faite qui puisse influencer à ce point votre vision, fût-elle primaire, de ma personne.

A ce petit jeu, la politique n'existerait plus dans les faits...

Et, en définitive, j'aurais attendu d'autres remarques de la part d'un étudiant en sciences politiques, qui plus est déjà diplômé en matières financières et mathématiques, que le simple fait de condamner la suppression de tel ou tel commentaire... Dommage !

P.S. : ma propre famille est d'origine hollandaise.

Écrit par : Michaël HENEN | 18/01/2008

Monsieur Henen,

Il est malvenu de m'accuser de choses que je n'ai jamais écrite. Je n'ai, contrairement à vous, point eu la prétention de m'exprimer sûr vos études... j'ai juste exprimé ce que MOI j'ai étudié.

Et enfin, si l'exactitude est votre crénau, je vous demanderais de ne pas vous nommer PROFESSEUR car ce titre est réservé au professeurs d'unif, 'prof' ou régent suffira.

Je n'ai fait qu'une courte recherche sur internet, mais si il s'avère que je me suis trompé et que vous avez vraiment obtenu le titre de Professeur... je m'en excuse dés à présent! Même anonyme, il faut rester poli!

Écrit par : Lebon encore | 18/01/2008

Titre ? Désolé de vous décevoir mais le titre que je possède m'est octroyé par la Communauté française : en effet, même si je n'enseigne pas dans une université, je suis bien professeur de formation instrumentale en académie de musique. Les expressions " prof " (qui, notez bien, est une abréviation de professeur et qui correspond à un excellent film de l'année 1985) et " régent " ne s'appliquent pas à mon statut, vu que je viens de l'enseignement artistique supérieur et non du supérieur artistique. Visitez donc le lien suivant : http://www.academiewelkenraedt.be

Vous m'y trouverez sûrement...

Peut-on maintenant s'attendre par la suite à des commentaires un peu plus évolués qu'une enquête sur ma petite personne ? Exemple : la thématique principale de ce blogue...

Écrit par : Michaël HENEN | 18/01/2008

Vous pouvez donc utiliser le terme de professeur en academie de musique. Mea culpa.
Ceci n'empèche pas que je trouve cela un peu dérangeant. Dans l'enseignement universitaire le titre de professeur est obtenu après un doctorat et de longues années de travail avant d'ètre reconnu en tant que tel et de pouvoir porter ce titre. Souvent il faut attendre bien loin dans la quarantaine pour avoir une chance (et encore). J'estime donc que 'professeur' dans l'artistique devrait-être limité a ceux qui enseignent dans les conservatoires royaux. Je ne savais dailleurs pas que maintenant les communautés nomment aussi des professeurs. Cela dénature tout l'honneur de devenir professeur. Sans même parler de Bologne, ou l'on jette tout et n'importe quoi ensemble... concordance des diplomes laissez moi rire.

Enfin, je ne réagirais plus sur ce blog. Il est vrai que je ne suis plus de la région fouronnaise depuis un certain temps. C'est juste affligeant de voir que depuis 50 ans, rien ne change. Même pas sur internet!

Bonne continuation.

Écrit par : Lebon: dernière | 19/01/2008

@ Moi même: si tu veux rester anonyme, efface le remplissage automatique des champs qu'effectue ton ordinateur! Vive la technique!

Bof, c'est trop tard. Au moins monsieur Henen saura que, pour moi, le plus important ce n'est pas l'ortographe mais le choix des mots. Je suis trop 'belge' pour la politique belge de toute façon, trop de mot méchant l'un pour l'autre. Aucun parti ne me parle!

je retourne en tout cas à la simple lecture de ce blog, c'est promis, plus de commentaires anonymes ou autres!

Écrit par : Hazard Ian | 19/01/2008

Les commentaires sont fermés.