03/01/2009

Encore les noms des rues

Le "Nieuwsblad" donne une petite information par jour sur Fourons. Aujourd'hui, il s'agit encore des noms de rues:

 

nieuwsblad

 

Un beau nom d'origine a pourtant été écarté par ces messieurs. Il s'agit de "Wälschhof" à Rémersdael. C'est du patois pourtant, mais la signification en patois dérange peut-être.

"Born" n'est ni du patois, ni du néerlandais. C'est de l'allemand et il a été retenu comme tel, alors que le nom patois devrait s'écrire "Boan" (voir "Diksjonäär van et Jömelejer Plat").

15:02 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Vie locale | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Ce que je ne comprends pas! Tout habitant de notre belle commune est obligé de remplir un FORMULAIRE en néerlandais. C'est la loi. Mais tout habitant est aussi LIBRE de faire sa demande par simple lettre dans la langue de son choix. La commune a simplement donné la possibilité de se faciliter les choses. Retour doit donc simplement admettre que j'ai appliqué la loi d'une façon correcte et puis essayer de convaincre les gens d'écrire une simple lettre. Donc en le faisant avouer que j'avais raison concernant le formulaire! Mais, que le groupe RAL ne croit surtout pas que je ferai l'erreur de ne pas accepter ces lettres pour avoir une nouvelle querelle. Une lettre n'est pas un formulaire. Entretemps beaucoup d'habitants des deux groupes linguistiques nous ont déjà félicités et envoyé leur demande. Le jeu linguistique n'intéresse plus beaucoup de monde.

Écrit par : huub broers | 10/01/2009

Hypocrisie crasse... Une nouvelle fois, le sieur Broers se réfugie derrière la loi pour justifier le formulaire envoyé aux citoyens fouronnais...

Quelle hypocrisie, vraiment ! Surtout quand on sait que l'autre choix (envoyer une lettre à l'administration communale dans la langue de son choix) n'est clairement pas évoqué dans le courrier initial !

On a pu observer également le soin que l'administration a observé pour bien stipuler aux citoyens fouronnais que, selon la législation en vigueur sur la protection de la vie privée, il n'est pas permis de connaître et/ou d'enregistrer (le choix de) la langue des habitants... et d'embrayer, en bon prince, sur le fait que le dossier est accompagné d'explications en version française ! Mais, nom de Dieu ! (mes excuses aux fervents dévôts du CD&V) la traduction est obligatoire dès qu'il s'agit s'une communication au public ! Monsieur le Maïeur, arrêtez de nous prendre pour des ânes !

On ne parle même pas des splendides traductions réalisées par les chouchou(te)s du Bourgmestre !

De plus, les délibérations du Conseil communal où le facteur d'indemnisation a été évoqué ne font nullement mention de l'utilisation d'un formulaire quelconque.

Il s'agit donc clairement, une nouvelle fois, d'une manoeuvre solitaire du sieur Broers qui, dans son élan flamingant, dénigre une nouvelle fois l'autre communauté linguistique qu'il est censé administrer d'une façon impartiale et égale par rapport à son pendant néerlandophone !

" [i]Le jeu linguistique n'intéresse plus beaucoup de monde.[/i] ", dixit le Burgemeester...

Mais qu'il arrête donc d'y jouer, nodidjuuu !!!

Écrit par : Michaël HENEN | 10/01/2009

Des gens "respectés" et d'autres "méprisés" Il doit y avoir pour les dirigeants de Voerbelangen deux sortes des Fouronnais, non pas des Néerlandophones ou des Francophones, ni des Belges ou des Hollandais, mais des gens qu'ils respectent et d'autres qu'ils méprisent.

Dans le dossier des noms de rues, le cas est flagrant. Les respectables habitent à Fouron-le-Comte où la Hoogstraat (traduction rue Haute) devient "Bovendorp" qui serait selon leur logique intraduisible. Eh bien, non, puisqu'il s'agit de Fouron-le-Comte, la traduction officielle reste "rue Haute". Tant mieux. J'applaudis!

"La Planck" par contre n'a pas survécu à la logique de Voerbelangen. Ils en ont fait "De Plank" et les Francophones n'ont qu'à être contents de pouvoir écrire qu'ils habitent à "De Plank". Pas de traduction!

Se chatouiller pour se faire rire existe aussi: tous les habitants de ce qui était "Kultien" ont signé la pétition pour que cela devienne aussi "Rémersdael-Village" (ou "Remersdaal-Dorp" en néerlandais). Ils n'ont pas été entendus, mais on leur a fait un petit changement quand même: "Kultjen" au lieu de "Kultien"; allez comprendre pourquoi!

Écrit par : Jean-Louis XHONNEUX | 24/01/2009

Les commentaires sont fermés.