20/02/2009

Luc Vanden Brande, secrétaire général du Conseil de l'Europe? Jamais!

 

lucvandenbrande

Le personnage qui est à la base des circulaires Peeters, Vanden Brande et consorts qui officialisent le harcèlement linguistique est maintenant candidat au poste de secrétaire général du Conseil de l'Europe. Imaginez le prédateur qui deviendrait le protecteur des victimes.

C'est évidemment intolérable et c'est pourquoi un groupe  "contre la candidature de Luc Vanden Brande" a été créé sur Facebook. Et il y a aussi une pétition qui peut être signée par tous ceux qui n'ont pas accès à Facebook.

 

18:32 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Handtekeningenaktie Ik heb deze petitie natuurlijk, met argumentatie, getekend. Ik volg, zoals u weet, de Voerkwestie van kortbij maar ik ga hiermee niet de boer op. Nederlanders volgen deze kwestie niet of, op minder machtige niveau's, het is in Nederland not done om die te volgen...
Als er een petitie gelanceerd wordt met de vraag wie het Frans en de Franstaligen uit Voeren weg wil, dan kan ik daar wel iets mee. De signaalwaarde blijft dezelfde.

Écrit par : Bep Mergelsberg | 10/03/2009

Le C.D.&V. se contredit face à l'Europe! Surréaliste ! Le CD&V vise le poste de secrétaire général du Conseil de l’Europe pour son ancien ministre président flamand Luc Van den Brande, mais, dans le même temps, ses bourgmestres mènent la fronde pour que les élections européennes ne soient pas organisées en périphérie bruxelloise…

Luc Van de Brande est un des quatre candidats au poste de secrétaire général du Conseil de l’Europe. Avec les trois autres candidats (un Polonais, un Hongrois et un Norvégien), il sera auditionné le 15 avril prochain. Le nouveau secrétaire général du Conseil de l’Europe devra être une personnalité politique connue et reconnue et il est tout aussi évident que le parti qu’il représentera doit au moins respecter l’Europe, ses principes et ses citoyens.

Or, quand on constate avec quel mépris le CD&V considère les futures élections européennes, on se pose bien des questions. C’est en effet une majorité de bourgmestres CD&V qui, actuellement, mènent la fronde pour que les élections européennes ne soient pas organisées en périphérie bruxelloise le 7 juin prochain.

Pourtant, le 13 mars dernier, la Conférence des Bourgmestres de Hal-Vilvorde avait décidé de ne pas lancer un mot d’ordre pour mener des actions, contrairement aux élections législatives, il y a deux ans.

Cette prise de position avait été approuvée par 21 bourgmestres concernés. Ils avaient estimé qu’un boycott serait ressenti cette fois comme trop agressif. Ils avaient également constaté que l’arrêt de la Cour constitutionnelle, concernant la scission de BHV, ne fait pas allusion aux élections européennes et qu’en l’occurrence, la non scission n’influence pas la répartition des sièges.

Alors que le calme semblait être revenu, huit bourgmestres viennent de faire savoir au gouverneur du Brabant flamand qu’ils n’établiront pas de listes électorales et qu’ils n’enverront pas de convocations électorales pour le scrutin européen de juin prochain. Ils veulent ainsi protester contre la non scission de l’arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Il s’agit des bourgmestres suivants : Lieve Vanlinhout (CD&V) Leeuw-St-Pierre, Michel Doomst (CD&V) Gooik, Dirk Brankaer (CD&V) Overijse, Christine Van Hemerijckx (CD&V) Roosdaal, Marcel Belgrado (CD&V) Meise, Jozef De Border (CD&V) Londerzeel, Willy De Waele (Open VLD) Lennick, Stefaan Platteau (Open VLD) Dilbeek. Le meneur n’est autre que Michel Doomst, qui espère de qu’autres communes viendront les rejoindre dans les prochains jours. Et ces bourgmestres agissent en toute décontraction depuis qu’ils savent que le ministre flamand Marino Keulen a déjà garanti l’impunité de leur geste.

Comme on le constate, sur huit bourgmestres, une très large majorité (6) représentent le CD&V. Et dans le même temps, leur parti espère que Luc Van den Brande deviendra secrétaire général du Conseil de l’Europe, une Europe que le CD&V méprise directement via cette initiative pour le moins honteuse de ses bourgmestres ! Il est temps que l’Europe sache clairement pour qui Luc Van den Brande roule…

Guy Debisschop, Porte-parole du F.D.F.

Écrit par : Jean-Louis Xhonneux | 23/03/2009

Beste Guy Debisschop Kunt u uw tekst ook even in het nederlands schrijven dan kunnen Nederlanders in Voeren en daarbuiten ook verstaan wat u schrijft. Of kent u uw andere landstaal niet?

Écrit par : bep mergelsberg | 23/03/2009

Vertaling svp Beste meneer Guy Debisschop,
Zou u zo vriendelijk willen zijn om uw tekst in het Nederlands te vertalen. Dan kunnen nederlanders ook verstaan wat u schrijft.

Écrit par : bep mergelsberg | 23/03/2009

Réponse à "Vertaling svp". Geachte,

Wij hebben geen vertaling van onze communiqués. Dat is een kwestie van tijd natuurlijk. Wij vertalen alleen de documenten van onze persconferenties ter attentie van de journalisten. Het spijt mij !

Met viendelijke groeten

Guy Debisschop
FDF- Woordvoerder
Charleroisesteenweg, 127
1060 Brussel

Écrit par : Jean-Louis Xhonneux | 25/03/2009

Tip voor Guy Debisschop Als u nu eens in het vervolg een tekst maakt met de helft aantal regels, dan hebt u dus wel de tijd om die te vertalen.
Een andere tip: Als u het normaal vindt om via journalisten met de bevolking te communiceren, dan kunt dat ook met de franstalige bevolking doen en dan kunt u dit soort teksten helemaal achterwege laten en u beperken tot persberichten die so wie so al vertaald worden. Dat spaart u nog meer tijd.
Of wenst u alleen direct te communiceren met mensen die volgens uzelf op u mogen stemmen. Vreemd. Heel vreemd maar wel typisch FDF.

Écrit par : bep mergelsberg | 28/03/2009

Information de R.T.L. INFO L'ancien ministre-président flamand Luc Van den Brande (CD&V) a perdu mardi toute chance de devenir le prochain secrétaire général du Conseil de l'Europe et de succéder au Britannique Terry Davis, a-t-on appris de bonne source.

Le ministre des Affaires étrangères, Karel De Gucht (Open Vld), s'est rendu personnellement à Madrid pour défendre la candidature de M. Van den Brande, mais en vain. Les ambassadeurs des 47 Etats membres ont approuvé voici deux semaines une liste de deux candidats - sans le nom de M. Van den Brande, qui devait être adoptée sans débat par le Conseil des ministres, réuni dans la capitale madrilène. M. De Gucht a souhaité rouvrir le dossier, mais six pays seulement, dont les Pays-Bas, l'ont soutenu. L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) élira le nouveau secrétaire général en juin, sur recommandation du Comité des ministres.

Écrit par : Jean-Louis XHONNEUX | 12/05/2009

En wel op grond van mijn argumenten! Ik tekende de petitie met uitgebreide argumentatie en laat net die argumenten de doorslag gegeven hebben. Nederland informeert zich niet bij mij, vandaar hun steun aan ene Van den Brande. Trouwens ene Van der Linden krijgt NB medailles in Luik en Parijs terwijl ook hij zijn bek nooit over Voeren heeft opengetrokken toen hij in de Raad van Europa iets in de melk te brokken had. Daarbij weet dat heerschap precies wat ik in Voeren GOED gedaan heb...
Waarmee ik gezegd wil hebben dat het wat al te goedkoop is om de nederlandse steun voor van den brande hier breeduit te meten. Er zijn precedenten die al in 1998 vermeld zijn...

Écrit par : bep mergelsberg | 12/05/2009

Les commentaires sont fermés.