25/11/2009

Conseil communal chahuté?

20091125_Blog_Broers

Sur son site, Huub Broers annonce que le prochain conseil communal pourrait être passionnant. Nous avons en effet annoncé qu'une promotion mystérieuse y serait examinée. Le bourgmestre annonce qu'il y donnera des explications. Bonne chose pour le fonctionnement démocratique de nos institutions.

Puis il parle de textes humiliants. En quoi est-il humiliant de se poser des questions sur une promotion dont la seule lauréate peut être la collaboratrice du bourgmestre, si tout est normal?

Finalement, il m'attaque personnellement sur l'influence que j'aurais sur les conseillers communaux du groupe "Retour aux Libertés". Foutaise. Les sujets que j'avais annoncés m'ont été communiqués par notre chef de groupe et je n'ai rien fait d'autre que de les diffuser. Ce n'est pas la même chose au sein de Voerbelangen puisqu'on entend mon successeur actuel à la présidence du C.P.A.S. se plaindre d'une certaine autorité!

07:59 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

CPAS Moi, je ne laisse pas passer des textes du secrétaire dans lequels il suggère qu'il n'est plus obligé d'informer le président, ni le bureau, ni le conseil de ses "performances". Je suis membre du conseil et je fais mon travail comme il faut. Si ça pose des problèmes au secrétaire du CPAS, je peux vous dire que je suivrai encore de plus près la gestion sociale. C'est tout de même la commune qui paie le fonctionnement du cpas. Et c'est mon boulot de contrôler tout cela. Ce que je fais ensemble avec notre groupe qui me le demande et qui m'informe.
Rions pour le reste des explications de JL: c'est bel et bien lui qui ordonne les conseillers qui ne connaissent que très peu des dossiers. C'est JL qui écrit des plaintes pour notre ami Benoît qui n'en connaît même pas le contenu et qui n'est pas capable de les expliquer au conseil. Je termine avec des mots de José Smeets: "tout le monde n'a pas la même possibilité de travailler comme toi et d'étudier tout". Et pourquoi pas alors? J'ai été conseiller moi aussi et j'étudiais chaque dossier à fond. C'est l'envie et la volonté de le faire. On est payé pour cela, n'est-ce pas échevin?

Écrit par : Huub Broers | 27/11/2009

Benoît n'a pas refusé d'expliquer sa plainte Rien ne prévoit dans décret communal qu'une question soit posée à un conseiller. Le contraire est bien prévu: les conseillers peuvent interroger le collège.
Mais, de plus, Benoît n'a nullement refusé d'expliquer sa plainte. Il a simplement annoncé qu'il le ferait en français et là vous lui avez coupé la parole.
Mon texte ci-dessus n'évoquait pas le secrétaire du C.P.A.S., mais le président qui se plaint de l'autorité du bourgmestre.
Quant aux ordres que je donnerais aux membres du groupe "R@L", permettez-moi d'en rire: ils prennent leurs décisions eux-mêmes, même si je leur prête ma plume ou ma documentation.

Écrit par : Jean-Louis XHONNEUX | 28/11/2009

Benoit Heureusement pour lui qu'on a refusé cela. Si non, il n'aurait pas pu expliquer.

Il s'étonnera de le lire. Et il ne t'en a certainement pas parlé je suppose. Ce sont donc des suppositions du secrétaire ou d'un conseiller de votre groupe. C'est vrai qu'il est plus doux que moi. Mais, ensemble on n'a pas envie de laisser faire n'importe qui au CPAS.

Écrit par : Huub Broers | 01/12/2009

Quand l'humour touche à la réalité! Je lis (ce que je savais déjà) que le conseil du 29.12 sera "seulement" le neuvième de l'année. Allez, je ferai un effort pour que Benoit puisse augmenter ses présences. Sur les 8 conseils précedents il en a manqué 3. Très médiocre pour quelqu'un qui signe toutes tes plaintes perdues. Aux élections de 2012 il pourra donc écrire: "même si je laissais tomber mes amis de combat à beaucoup de conseils, j'ai tout de même pu signer les plaintes que Jean-Louis me faisait. Et ceci souvent sans comprendre le contenu puisque je prétends ne pas comprendre le néerlandais". Belle introduction, n'est-ce pas?

Écrit par : Huub Broers | 01/12/2009

La loi de pacification C'est pour des conseillers comme Benoît que la loi de pacification a été faite. Vous ne pouvez plus leur reprocher de ne pas connaître la langue de la Région flamande puisque leur élection leur donne la connaissance irréfragable. En introduisant cette connaissance irréfragable dans la loi communale, le législateur leur donnait aussi le droit de continuer à parler en français au conseil communal. Les flamands ont accepté cela en échange de l'obligation pour le bourgmestre et les échevins de connaître le flamand, mais, comme d'habitude, les négociations avec la Flandre sont toujours faussées par la suite par des instances juridiques à la solde de la Flandre.

Écrit par : Jean-Louis XHONNEUX | 02/12/2009

Il faudrait relire Le fait d'être irréfragable veut dire qu'il est supposé de connaître la langue de la région et qu'on ne peut nier cette connaissance p.e. par plainte. L'explication que tu donnes est donc totalement dénuée de fondament. Tu suggères le contraire de ce que c'est. Cela ne donne certainement pas la liberté de s'exprimer en français au conseil. Et puis, soyons honnêtes: Benoit a eu - s'il l'aurait voulu - de parler les deux langues. Sa famille est originaire (il n'y a que deux générations) des Pays-Bas et il y travaille. N'est-ce pas la mauvaise volonté qui est plus forte?

Écrit par : Huub Broers | 02/12/2009

A propos du 9ème conseil de l'année Dans le journal préféré de Huub Broers, Het Nieuwsblad (c'est le seul lien sur sa page Facebook), je lis ceci aujourd'hui: Bourgeois maakt zich zorgen: 'Goed bestuur betekent ook goede oppositie dulden. De rechten van raadsleden moeten gerespecteerd worden.'

'Ik erger me ook aan het feit dat veel raadsleden nog altijd zelf naar het gemeentehuis moeten om de dossiers op te vragen. Onze structuren zijn zo ondoorzichtig geworden dat het steeds moeilijker wordt voor de raadsleden om ze te controleren. Nu is er geen sanctie voor te weinig vergaderen. Als een gemeente weigert de regels te volgen, acht ik een financiële sanctie wenselijk', zegt Bourgeois.

Quand le ministre Bourgeois qui confirme ce que je dis, je dois être dans le vrai (même pour Huub)!

Écrit par : Jean-Louis XHONNEUX | 03/12/2009

Il ne confirme rien Il confirme qu'il n'y a pas de sanction. Moi, je considère qu'il faut faire qqch pour son argent. Je ne suis pas du même avis que Geert (pourtant comme nos amis Jan Peumans -06.01 -, Johan Sauwens - 14.03 - et moi de la sainte année 1951 (lui du 06.07). Quelle bonne année pour la politique. Et puis j'oublie encore le directeur-général de l'agence flamande de l'intérieur (Guido Decoster), Jo (fédéral) et Frank Baret (Communauté Flamande à Hasselt).

Écrit par : Huub Broers | 03/12/2009

Grâce à l'assemblée générale de TECTEO Une assemblée générale de TECTEO étant programmée pour le 17 décembre, les conseils communaux des communes concernées doivent se réunir avant cette date pour préparer leur position sur les points qui seront soumis à l'ordre du jour. Grâce à TECTEO, il y aura donc un conseil communal supplémentaire le 15 décembre et apparemment le nombre fatidique de 10 conseils sur l'année sera atteint.
Trois points seulement à l'ordre du jour du conseil communal, dont un fera encore reparler de la promotion qui a déjà fait tant de bruit (surtout de la part du bourgmestre).

Écrit par : Jean-Louis XHONNEUX | 08/12/2009

Et voilà... Jean-Louis ne savait pas ce que moi je savais déjà quand il écrivait sur son blog. Puisqu'il n'est pas mon confesseur, je tiens à ne pas lui dire tout. Cela m'amuse! Surtout parce qu'il ne cesse de tomber dans des pièges.
N.B. que le décret sera peut-être adapté pour moins de séances!!!!!!!!!!!

Écrit par : Huub Broers | 08/12/2009

Mais enfin! Comment est-ce possible? Dans ton résumé du conseil communal tu écris que le bourgmestre (moi donc) a certainement écrit la plainte de la collaboratrice au collège et au gouverneur. Tu te trompes fondamentalement. Puisque tu as regardé son dossier à la maison communale (et peut-être encore des choses pas pour le public) et que tu as vu les résultats de ses cours au PLOT; tu as certainement aussi vu qu'elle est entrainée dans la matière après 3 années, 400 heures de cours, des examens et des notes qu'on doit y faire pour réussir. Qu'elle s'est basée sur une circulaire (que je ne connaissais même pas) est son bon droit. Dans la plainte je ne trouve aucune trace de votre trouvaille qu'elle aurait lancé du nouveau concernant la loi de pacification. Je lis - ce que je savais du décret - qu'il ne faut pas seulement voter, mais aussi motiver toute délibératiion concernant des personnes!
Ce que tu fais aussi dans ton texte du conseil, c'est "écrire sans les finesses des choses" et ceci pour tropper les lecteurs. Un exemple! Pour te défendre tu écris que "d'autres personnes ont reçu..." (la décision du collège). Et que, par après, des habitants flamands auraient parlé à Smeets. D'abord, les autres personnes ne concernent que les échevins et le personnel et donc personne n'a pu savoir hors ceux-là ce qu'on avait décidé. Oh oui, ton échevin (menteur avec majuscule dans Le Foron) vient, avant que tu l'aprennes "par hasard", d'approuver la nomination en collaboratrice en chef. Pourquoi ne pas continuer l'objection si vous auriez raison? Pourquoi faire autant de bruit et distribuer des mensonges concernant une nomination tout à fait légale et au début (le 27.10) et à la fin (15.12) voter "oui"? A la fin du compte tu t'es moqué de toi-même. Enfin, pas seulement toi naturellement, mais tous ceux qui t'ont suivi dans ton déluge! Vous aveze peur de ceux qui travaillent bien! Voilà la raison! Parce qu' avant Pascalle, tu as attaqué Hilde, Erika, Miel et bien d'autres qui fonctionnent à plus que 100% et qui savent pourquoi ils travaillent: le bonheur des fouronnais. Je sais que ça te fait très mal. Tu réponds par des mensonges en espérant qu'on te suivra un jour. Cette réponse tu l'as pourtant déjà eu à plusieurs élections auxquelles tu participais encore.

Écrit par : Huub | 21/12/2009

Les commentaires sont fermés.