12/02/2010

Le vrai Limbourg et l'imposteur

Une promenade-relais en cinq étapes commence le 28 mars 2010 à Rolduc (Kerkrade). Il s'agira de couvrir les 140 km  entre Rolduc et Limbourg (la ville avec laquelle nous avons signé une charte de l'amitié à la Fête du Peuple fouronnais).

La deuxième étape aura lieu le mercredi 31 mars et elle conduira les participants de Baneheide (Simpelveld) à Teuven où le bâton-relais sera remis au bourgmestre des Fourons. Et c'est là que nous pouvons parler d'imposture. Teuven et Rémersdael faisaient partie du "Ban de Montzen" du Duché de Limbourg. Le "Fouron" de Huub Broers et son Limbourg (belgo-flamand) n'ont aucun rapport avec le Duché de Limbourg que cette promenade-relais évoque.

La troisième étape conduira les participants le mercredi 7 avril de Teuven à Aubel. Le bâton-relais sera remis (par qui? par un imposteur?) au bourgmestre d'Aubel à la maison communale d'Aubel. Autre imposture puisque Aubel faisait partie comme Fouron du Duché de Dalhem.

La promenade-relais se terminera le dimanche 18 avril par la remise du bâton-relais au bourgmestre de Limbourg, en démarrant de "La Couronne" à Henri-Chapelle et en passant par les églises de Henri-Chapelle, Welkenraedt et Baelen, sans oublier l'église Saint-Georges de Limbourg, longtemps administrée par les chanoines de Rolduc.

Limbourg

Village de Limbourg (Photo de Jean-Paul Grandmont)

18:16 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Ja, Teuven en Remersdaal waren de enige dorpen in het huidige Belgische Limburg die deel uitmaakten van het hertogdom Limburg. Als je in de historie de grond wil vinden voor waar je bij hoort zijn de Teuvenaren en Remersdalers inderdaad de enige Voerense Limburgers.

Als vrouw kan ik helaas in de historie geen grond vinden want toen was alles alleen een mannenzaak. Wat een geluk voor mij dat dát inmiddels veranderd is!

Écrit par : bep mergelsberg | 12/02/2010

Estafette Depuis quand Remersdaal et Teuven ne font-ils plus partie de notre commune. Si historiquement on devait rediviser toute l'Europe... Quelle soupe proposez-vous? Pourquoi croyez-vous que nous avons les lions limbourgeois dans notre drapeau? Et puis, je connais notre histoire, savez-vous. Ne vous tracassez pas. Et puis, est-ce que tu écris d'imposture en ma personne entre tes lignes? Merci.

Écrit par : Huub Broers | 17/02/2010

Limbourg J'ai pendant des années visité le site de Limbourg et l'Eglise Saint-Georges. Mais où en Europe (dans une capitale) trouve-t-on encore une énorme église Saint-(Georges, Joris)?

Écrit par : Huub Broers | 17/02/2010

Usurpation historique La consultation des cartes Ferraris, heureusement rééditées l'an dernier, montre combien les frontières entre principautés féodales étaient compliquées, encore à la fin du XVIIIeme siècle. Mais elles indiquent clairement que les deux Limbourg actuels, le hollandais et le belge, n'avaient rien à voir, à quelques villages près, avec l'antique duché de Limbourg, dont le village éponyme est un des derniers et remarquables témoins. C'est le roi Guillaume Ier de l'éphémère royaume des Pays-Bas (1815-1830) qui a été l'auteur de cette imposture, en donnant un nom historique à des régions qui y étaient tout à fait étrangères, pour se parer d'un titre féodal comme un paon d'une plume. Cela ne lui a pas vraiment porté bonheur....

Écrit par : phileruth | 09/03/2010

Les commentaires sont fermés.