08/03/2010

30 ans déjà

19800309_004

Communiqué de presse

Fourons, 9 mars 1980 – 9 mars 2010 : 30 ans

Ce 9 mars, cela fait trente ans que le combat des Francophones fouronnais pour leur juste cause et le retour à la Province de Liège a connu un pic de violence dramatique.

19800309_001 

19800309_002

19800309_003

30 ans plus tard,  Fourons ne fait plus l’actualité, et même si une coquille du Belang van Limburg rétablit les Fourons en Province de Liège sur une carte de l’Euregio Meuse-Rhin, la réalité est tout autre dans le quotidien des Francophones fouronnais. Certes, ils sont moins confrontés à une brutalité physique, mais plutôt à une violence politico-administrative tout aussi impitoyable, au courroux du Bourgmestre  et de sa majorité - que certains découvrent aujourd’hui -, comme au détricotage des facilités. Autant de manifestations qui mènent à un phénomène d’épuration ethnique douce que nous dénonçons à nouveau dans notre cahier de revendications actualisé en ce début d’année 2010.

L’Action fouronnaise veut se souvenir mais surtout envisager l’avenir.

Pour ce faire, elle donne rendez-vous à ses sympathisants, le mardi 30 mars prochain, à 20 heures, au Centre sportif et culturel à Fouron-Saint-Martin. Elle y tiendra son assemblée générale annuelle. A cette occasion, on se remémorera tous les événements qui ont marqué les Fourons il y a trente ans, notamment en projetant un film  du cinéaste Jean-Jacques Andrien, et, sur base de son cahier de revendications, elle envisagera, sereinement et déterminée, le devenir de notre commune dans le cadre des négociations institutionnelles qui vont à nouveau rythmer l’actualité.

Le Secrétaire général,       Le Chef de groupe R@L,                 Le Président,

Jean-Louis Xhonneux.        José Smeets.                               José Happart.

16:20 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Déjà Déjà 30 ans! C'est comme si c'était hier...
(ta 2ème photo (avec les fils électriques , je suis dessus...(près de chez l'oncle Joseph)

Écrit par : Albert | 08/03/2010

Pas possible Salut Jean-Louis,
Fameux souvenir (et fumeux aussi : on n'y voyait plus rien grâce à ces "braves" gendarmes flamands qui nous gazaient à qui mieux mieux, alors que nous étions les agressés). Voir aujourd'hui le Broers à la tête de la commune grâce aux votes de vos concitoyens d'origine néerlandaise (Pays-Bas), quelle saloperie et surtout quelle perversion de la démocratie !

Écrit par : Milou (par Facebook) | 08/03/2010

Les Saxons En ce jour de la «journée des Femmes» avec un «M» majuscule, au lendemain de la mort de plus de 100 catholiques au Nigéria sous la vindicte islamiste, il est bon de se souvenir, ce que nous rappelle Jean-Louis Xhonneux, que des citoyennes et des citoyens de «Belgique» sont privés de leurs droits vivre librement dans leur langue et leur culture par des «Flamands» autre groupe «saxon» raciste tout comme le font et l'ont toujours fait
(voir; Lois linguistiques au Canada, dont 7 lois avaient précédé la loi «101» du Québec qui ne visait qu'à assurer son droit d'exister et de se développer en terre «inhospitalière anglo-saxonne d'Amérique du nord Britannique) nos gentils «Anglo-saxons» du Canada .
On peut voir comment les saxons se comportent dès lors qu'ils sont majoritaires dans un quelconque pays,ou qu'ils possèdent la force suffisante (armée et argent) pour agir contre les minorités qu'ils assimilent par la fore de leurs armes ou de leurs différentes monnaies.
En terminant, je vous invite ou vous réinvite à lire «l'Histoire criminelle des Anglo-saxons», Éditions Louise Courteau ,Normand Rousseau auteur, et cet autre ouvrage de Jean-Denis Robillard «Violence au Québec» , qui viendront confirmer mon «faible propos» sur les Saxons , qu'ils soient Anglais, Allemands ou Flamands.
Bonne lecture
Jacques Bergeron

Écrit par : Jacques (de Montréal) | 08/03/2010

Chers Jean-Louis, José et José,

Je voudrais ce jour vous faire part de toute ma solidarité. Je me souviens bien de ces événements. Le Jura était tenu au courant, et deux ans plus tard, nos communes se jumelaient. Par la présente, je vous assure de toute mon amitié en ce jour de commémoration, de la fraternité du Mouvement autonomiste et de la sympathie, dont vous ne pouvez douter, du peuple jurassien. La lutte pour les droits démocratiques des Fouronnais reste d'actualité, et je me félicite d'y être étroitement associé. Fraternellement. PAC

Écrit par : Pierre-André Comte | 09/03/2010

Avec vous En pensée avec vous tous aujourd'hui tout spécialement!
PAC a rappelé ces événements sur les ondes de RFJ ce matin.Bisou et courage.

Écrit par : Chantal et Roland (de Moutier) | 10/03/2010

Toujours avec vous. Tu sais combien j'étais de coeur avec vous à cette époque. Et toujours maintenant d'ailleurs.

Écrit par : Bob (d'Aubel) | 10/03/2010

Une seule réponse A Milou: non madame je ne suis pas seulement au pouvoir par le vote des Néerlandais. Au CPAS les Néerlandais ne votent pas et on est aussi au pouvoir. Votre façon de voir la démocratie est donc totalement incorrecte et basée sur l'indoctrination totale. Aujourdh'ui les Fouronnais sont contents en grande majorité. Rappelez-vous que la première fois que je me présentais aux élections (en 1982) le résultat était de 10 pour Retour à Liège et 5 pour nous. Sans "les" (avec votre mépris presque raciste et connu au sein du groupe RAL). Six ans plus tard sans Néerlandais: 9 contre 6, en 1994 sans Néerlandais 8 contre 7 et donc successivement en perte sans doute à cause de la bonne gestion. En 2000, avec les Néerlandais (sur les deux listes!!) 8 pour nous et 7 pour Retour et en 2006 le résultat étaot de 9 pour nous et 6 pour RAL. Chiffres foux, vous me diriez! Oui, parce que sans les Néerlandais, il y avait déjà la plus grande perte de sièges pour nos collègues de RAL. Et, comme je viens de l'écrire: au CPAS ils ne votent pas et on a aussi la majorité. Où reste donc votre théorie. Dans l'épuration sois-disante et proclamée par les Xhonneux, Happart et Smeets? Mais Madame, pourquoi est-ce qu'on voterait pour nous dans ce cas? Et pour une fois: pourquoi est-ce que RAL avait moins de voix que moi personnellement? Parce que je suis serais une personne qui harcelle ses habitants? Non, cette histoire des RALs est usée. Les Fouronnais sont devenus plus ouverts et parfaitement conscients de leur futur!

Écrit par : Huub Broers | 10/03/2010

Ouf Aujourd'hui on est loin de ces histoires et nos habitants sont contents dans leur village! C'est ce qui compte. Pas le passé qui ne vous rapportera pas de voix aux élections. La gestion est autre que le rappel du linguistique!

Écrit par : Huub Broers | 10/03/2010

José Happart (Sud Presse10.03.2010 ) - lisez surtout la dernière phrase pour connaître l'idéologie du chef qui quittait Fourons pour rechercher de l'emploi à Liège!

L'ancien “ hérisson ” fouronnais aurait-il l'intention de briguer un nouveau mayorat pour relancer le carrousel des Fourons? “ La politique, c'est fini, j'aurai bientôt 63 ans et je compte bien profiter de dix belles années, mais je vais continuer à militer pour le combat wallon ”, assure-t-il.

Mais l'envie de remonter au créneau n'est pas bien loin. “ Aujourd'hui, insiste Happart, on célèbre le 30è anniversaire des manifestations flamandes les plus violentes à Fourons. Avec le recul, je me dis que nous avons été trop gentils, on aurait dû être plus violents et tout mettre à feu et à sang".

Mon commentaire (enfin "mon" est aussi celui de beaucoup de francophones à Fourons): il "nous" a quitté pour "nous" sauver, mais on n'a jamais eu de "retour" pour les Fouronnais, au contraire: un recul des efforts Wallons et Francophones. C'est le sentiment qui reigne à Fourons et que j'avais déjà prévu en 1997 (voir ce que j'écrivais dans le temps).

Écrit par : huub Broers | 11/03/2010

Les commentaires sont fermés.