06/05/2010

Retour des promenades?

 

VVB

 

VVB annonce son retour aux Fourons ce samedi 8 mai 2010.

Extraits de l'invitation:

We blijven we de Vlaamse Voerenaars een duwtje in de rug geven. Niet zoals vroeger door te gaan betogen, maar wel door er te wandelen, fietsen, eten en drinken. Een toeristische tactiek die de voorbije jaren haar vruchten heeft afgeworpen.

Traduction: Nous continuons à donner un coup de pouce aux Fouronnais flamands. Pas comme avant en allant y manifester, mais en allant promener, faire du vélo, boire et manger. Une tactique touristique qui a livré ses fruits au cours des années passées.

 

Eind 2009 overleed Eric Crommelynck, de ‘generaal’ van Voeren, de man die begin de jaren 1980 de wandelingen in de Voerstreek in goede banen leidde. Zonder hem was Voeren niet wat het vandaag is. Om hem te herdenken brengen we de wandelaars naar Noorbeek (NL), waar destijds de meeste marsen startten. 

Traduction: Eric Crommelynck, le "général" des Fourons, est décédé à la fin de l'année 2009. Il était l'homme qui mit les promenades aux Fourons en bonne voie au début des années 80. Sans lui, les Fourons ne seraient pas ce qu'ils sont aujourd'hui. En souvenir de lui, nous amènerons les promeneurs à Noorbeek (Pays-Bas) d'où partaient les marches à l'époque.

Bij de start is er een historische toelichting door Guido Moons (ere-voorzitter VVB en voormalig TAK-woordvoerder) en Huub Broers, burgemeester van Voeren.

Traduction: Au départ, un exposé historique par Guido Moons (président d'honneur du VVB et ancien porte-parole du TAK) et Huub Broers, bourgmestre des Fourons.

Huub Broers, apôtre de la paix pour les francophones, comme il l'affirmait encore ce week-end sur les ondes de la télévision commerciale francophone, assurera l'accueil des manifestants.

La preuve est que ce qu'ils n'obtiennent pas par la politique, ils l'obtiennent  par la violence.

journaliste-RTL-frappé-par-Theunessen

On ne sait pas encore si un comité d'accueil francophone est prévu. Est-il nécessaire de signaler que tout ce petit monde sera accueilli au stade de Valentijn Theunissen, celui-là même qui se fit filmer en frappant un caméraman de RTL à la tête avec une barre de fer? 

 

 

 

 

 

10:08 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Monsieur Xhonneux, vous me semblez un querelleur de fond. Ces gens font des promenades touristiques , p.e. en famille. Un groupe visitera en bus des coins intéressants à Fourons, à Aubel, etc et ils y seront accueillis pour dégustés. D'autres feront des tours de 90 kms en vélo. Crois-tu vraiment qu'ils resteront seulement à Fourons? C'est le champ de bataille? Je ne suis pas à 100% leurs propositions et idées. Mais, cela ne veut pas dire que je n'ai pas le droit d'aller leur demander de ne pas se laisser provoquer pas des idiots. Mais, comme en temps de guerre, tu espères que les Fourons deviennent à nouveau un champ de bataille. Ce sera sans nous! Ce que vous n'obtenez pas par la voie politique -par ce que les Fouronnais ne vous croient plus-, vous l'essayez en créant la haine. Et je répète: sans nous! Il faut être un peu maladif pour créer une telle atmosphère. "Puant" écrirait ton ami-défendeur Philippe Leruth! Encore une de vos blagues avec laquelle vous ressemblez plus à un occupant qui ne veut pas accepter la démocratie et la réalité fouronnaise. Et puis, Jean-Louis, est-ce que notre groupe appelle à la confrontation comme tu les fais maintenant quand vous tenez votre fête du Peuple? Non, non, non! Nous laissons chaque année des extrémistes (si je comprends bien les partis Wallons) comme Maingain, des Québequois et Jurassiens se prononcer et se promener dans nos rues! Ou, vas-tu me dire que Maingain n'est pas un extrémiste? Jean-Louis, tu n'as aucun droit à faire appel à cette commotion et à la querelle. Tu te trompes. Laisse vivre les Fouronnais en paix. Ta politique est basée sur un négativisme total. Tiens, ce n'était pas toi qui disais à RTL que vous ressentez les conséquences négatives de cette politique: (je résume): "on a toujours dit qu'il fait mal vivre à Fourons depuis que les Flamands sont au pouvoir et maintenant tous les jeunes francophones nous quittent". Et bien oui, l'histoire se répète! Dans le temps tu exigeais qu'on n'apprenne que le français du côté francophone (mais toi tu parlais le néerlandais pour rester le plus fort) et maintenant tu te rends compte que cette génération a perdu beaucoup de possibilités à cause de ces bêtises.

Il y a donc bel et bien une grande différence entre l'apôtre (tes mots) de la paix et ton point de vue. Et tu sais pourquoi? Parce que tu espères vivement qu'un jour je me trompe... Rève mon vieu, rève!

Écrit par : Huub Broers | 07/05/2010

Promenades touristiques" avec visées politiques. "We blijven we de Vlaamse Voerenaars een duwtje in de rug geven". Cette phrase se trouve bien sur le site du VVB.
Leur site n'annonce pas que Huub Broers ira leur dire de ne pas se laisser provoquer. Non, comme en 1980, il leur dira les objectifs à atteindre: "Bij de start is er een historische toelichting door Guido Moons (ere-voorzitter VVB en voormalig TAK-woordvoerder) en Huub Broers, burgemeester van Voeren."
Je n'appelle pas du tout à la confrontation et je pense même qu'il n'est pas opportun de répondre à la violence par la violence. J'ai simplement rappelé que le propriétaire du stade qui accueillera les "promeneurs" est loin d'être un exemple.

Écrit par : Jean-Louis XHONNEUX | 07/05/2010

Addendum J'ajouterai encore que le but premier (et primaire) du VVB, à savoir réveiller le souvenir d'Eric Crommelynck, me semble bien plus provocateur que le présent article.

Or, qui participe à ce " réveil " ? Le Bourgmestre " [i]natuurlijk rustig[/i] " des Fourons qui considère encore et toujours, en bon sympathisant de la N-VA, que les défenseurs des droits francophones sont des extrémistes !!!

A d'autres, Herr Broers !!!

Écrit par : Michaël HENEN | 09/05/2010

Henen Comme certains de tes amis, je ne descends pas de ceux qui aidaient l'ennemi pendant la guerre. Au contraire. Tu n'as donc aucun droit de faire semblant en terminant par Herr Broers. Heureusement les petits dictateurs ne m'ont jamais fait peur.

Ah oui, avez-vous vu les problèmes des promenades? Avez-vous entendu réclamer ceux qu'ils ont visité à Aubel? Avez-vous entendu crier les lapins et les oiseaux dans les bois où ils se sont promenés? Avez-vous vu les milliers de drapeaux flamands sur les vélos des cyclistes qui roulaient leur 75 kms à Fourons et en Terre Wallonne de la province de Liège? Non messieurs, ils ont donné la preuve qu'ils n'étaient pas venus avec un but politique, mais bien tourstique.

Écrit par : huub Broers | 13/05/2010

Précision Le terme "puant" que j'ai utilisé dans un écho consacré à cette visite qualifiait la page d'ouverture du site Web du TAK, qui montre un drapeau belge dans un WC, avec un bruit de chasse d'eau en fond sonore.
Qu'on me comprenne bien: je défends trop la liberté d'opinion pour refuser à des Flamands d'être séparatistes. Ils se débrouilleront après pour entrer dans l'Union Européen, à l'ONU et dans toutes les instances internationales. Mais une opinion exprimée de façon aussi vulgaire est puante. Notamment parce qu'elle injurie tous ceux qui ont sacrifié leur jeunesse pour que la Belgique, à laquelle ils étaient attachés, vive libre. Pendant ce temps-là, il est vrai, les ancêtres du TAK n'étaient pas dans le même camp.

Écrit par : phileruth | 13/05/2010

Quel est le rapport entre le fait d'utiliser de l'allemand dans mon commentaire et une hypothétique collaboration des aïeux du Bourgmestre des Fourons ?

Il n'y en a aucun en fait : à force de répéter à l'envi que sa famille n'a pas collaboré durant la Deuxième Guerre Mondiale, on va finir par se demander si Monsieur Broers ne manifeste pas un complexe caché...

Entre nous, pour que je sois un " [i]petit dictateur[/i], il faudrait peut-être que j'exerce un pouvoir quelque part : or, je ne suis à la tête ni de la Commune de Fourons, ni de mon groupe politique.

Cherchez l'erreur : c'est celui qui le dit qui l'est !!! Il n'y a qu'à regarder comment le Conseil communal fouronnais se déroule ou encore l'ambiance à la Maison communale et toute la vérité est dite...

Le plus " puant " n'est pas forcément celui que l'on croit, n'est-ce pas ???

Écrit par : Michaël HENEN | 15/05/2010

Les commentaires sont fermés.