24/05/2010

Brocante à Fouron-Saint-Martin

20100523_brocante_FSM

Nous avions invité quelques candidats aux élections du 13 juin 2010 à venir nous rejoindre à Fouron-Saint-Martin à l'occasion de la brocante annuelle. 

Edmund Stoffels (PS), Milou Rikir (W+) et Rodolphe Sagehomme (cdH) nous avaient assurés de leur soutien, mais étaient retenus ailleurs par d'autres obligations, tandis que Didier Gosuin (FDF), Christophe Lacroix (PS), Katty Firquet (MR), Willy Demeyer (PS) et Marcel Neven (MR) avaient fait le déplacement.

Merci à eux et pensons à eux en allant voter à Aubel le 13 juin prochain.

 

09:27 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

18/05/2010

Remi Heynen

Remy Heinen est décédé ce lundi 17 mai à Hermalle après une longue maladie. Il était né en 1937 et aurait donc eu ses 73 ans le 13 août prochain.

Remi_Heynen_ecole

Remi Heynen a été conseiller communal des Fourons pendant le mayorat de José Happart de 1983 à 1988. Il ne s'était pas représenté aux élections en 1988 pour des raisons professionnelles. Il avait mis sa rigueur professionnelle au service de la commune et on le voit d'ailleurs sur cette photo examinant les plans de la transformation de l'école commune à Fouron-Saint-Martin.

Remi_Heynen_harmonie

Remi Heynen faisait partie de l'Harmonie communale de Teuven dont il a été le secrétaire jusqu'en 1990. Avant cela, il était le cheville ouvrière de Sinnich Attraction, le comité qui organisait une kermesse dans ce hameau de Teuven. 

Remi Heynen était en effet un Fouronnais "complet": sa famille venait de Fouron-le-Comte, il a fait sa jeunesse à Teuven où il a épousé Nelly Duysens (mais le mariage civil a été enregistré à Fouron-Saint-Martin puisque Nelly était domiciliée à La Planck), puis, conseillé par son oncle Hubert Lemlyn, échevin de Fouron-le-Comte, Remy a installé sa petite famille à Mouland où ses filles Elvire et Monique ont grandi.

 

17:16 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/05/2010

Nouvelle mesquinerie par circulaire

Bourgeois

Le ministre flamand (flamingant) des Affaires intérieures, Geert Bourgeois (N-VA), a rappelé mardi dans une circulaire à toutes les communes flamandes, mais aussi aux CPAS et intercommunales, qu’elles ne pouvaient tenir de registre linguistique pour identifier la langue de préférence de leurs habitants. Cette interdiction est liée à la loi sur l’emploi des langues et à celle sur la protection de la vie privée, a-t-il indiqué. M. Bourgeois soupçonne certaines communes à facilités de tenir de tels registres. Il a rappelé que les habitants de ces communes pouvaient s’adresser à leur administration communale en français s’ils le souhaitaient, mais que cette demande devait être formulée à chaque fois. Les communes doivent d’abord inscrire leurs habitants en néerlandais.

Or, le Ministre Bourgeois n'est pas compétent pour régler  une législation fédérale, à savoir la loi du 8 août 1983 organisant un registre national des personnes physiques et ses arrêtés d'exécution.

Si il est vrai que le code linguistique ne figure pas parmi les informations dites légales conservées au Registre national pour toute personne physique établie sur notre territoire, le maintien de ce code est justifié pour l'application des lois sur l'emploi des langues en matière administrative, ainsi que l'a rappelé la Ministre fédérale de l'Intérieur, en réponse à des interpellations sur ce sujet en Commisison de l'Intérieur le 21 avril dernier.

Elle a d'ailleurs ajouté à ce propos  que l'omission de ce code du Registre national aurait pour effet de perturber grandement les échanges administratifs entre les services publics et les particuliers, notamment dans les communes à régime linguistique spécial.

Le Ministre Bourgeois n'a donc aucune autorité pour interdire la tenue dans ces communes de registre "linguistique" pour leurs contacts avec les citoyens.

Par ailleurs, la Ministre fédérale de l'Intérieur a confirmé que les communes pouvaient appliquer la circulaire Peeters mais n'étaient pas obligées de le faire. 

18:58 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/05/2010

Le droit de vote des Fouronnais de l'étranger

Je viens de trouver ce témoignage sur FACEBOOK:

"Avec la bonne intention d'aller vote, je vais a la commune de Fourons pour le document necessaire, l'envoie au Consulat de Toronto et reçois une reponse en retour, en anglais : Voeren is in Flanders and document has to be in Dutch !!!"

Voilà encore un citoyen bien intentionné qui risque bien de ne pas voter le 13 juin. Que feront nos hommes politiques pour lui permettre de voter comme les autres Fouronnais à Aubel?


VOTONS



08:21 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

13/05/2010

Promotion touristique intéressante

20100510_carte_curiosites

Bien que totalement indépendant de la commune des Fourons, puisque celle-ci n'a pas repris la place occupée dans cette a.s.b.l. par les communes de Teuven et Rémersdael avant la fusion, le Royal Syndicat d'Initiative des Trois Frontières n'a pas oublié Fourons dont une curiosité remarquable trouve même sa place dans le nouveau dépliant touristique qui a été présenté par le président Albert Stassen lundi dernier à la Maison du Terroir à Moresnet.

15:03 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/05/2010

Fourons, c'est résolu...

Deleuze

Sur la Première ce matin, interview d’Olivier Deleuze : « Vous vous souvenez des Fourons ? Et bien, maintenant, les Fourons, c’est résolu »

A écouter en podcast pour celui que cela intéresse.

J’ai pris mon dictionnaire au mot « résoudre ». On y mentionne les termes : faire disparaître, dissoudre, décomposer.

Surtout révélateur de l’état d’esprit de son parti à notre égard.

C’est aussi une bonne manière de traiter le problème de la périphérie de Bruxelles, il suffit de faire disparaître les francophones, non ? 

Noël

 

08:24 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

10/05/2010

Al Capone avait une blanchisserie, le P$ liégeois a Tecteo et Huub Broers est au conseil d'administration

La stratégie de Tecteo inquiète le député wallon Pierre-Yves Jeholet (MR).
TECTEO2

S’affichant désormais comme un opérateur multifacettes avec des intérêts dans les médias (BeTV, Twizz), le triple-play (télédistribution combinée à la téléphonie et Internet), les services Internet (Win) et les fonds de pension (Ogeo fund), Tecteo (ex-ALE) continue à susciter des interrogations. Concrètement, des observateurs se posent des questions sur la stratégie de développement de la société. Le député wallon, Pierre-Yves Jeholet (MR) a interpellé récemment les ministres régionaux Jean-Claude Marcourt (PS, Economie, Technologies nouvelles) et Jean-Marc Nollet (Ecolo, Energie, Développement durable) sur la question. Quelles sont les intentions claires du management ? Le statut bi-régional de Tecteo empêche-t-il tout contrôle du gouvernement wallon sur le projet économique de l’entreprise? Les clients dépendant de la distribution d’électricité de Tecteo paient-ils plus cher, la diversification des activités de l’ex-ALE est-elle responsable des tarifs élevés imposés aux consommateurs ? Pour le député libéral wallon, des réponses claires s’imposent.

Malheureusement, il y a eu une erreur d’aiguillage, les services du Parlement ayant transféré les questions au ministre Paul Furlan (PS, Pouvoirs locaux).

Le ministre Furlan a néanmoins apporté des réponses à la marge au député Jeholet. "Aucun accord de coopération n’étant intervenu à ce jour en application de la loi spéciale du 8 août 1980, Tecteo n’est aujourd’hui plus soumis aux dispositions du code de la démocratie locale et de la décentralisation relatives aux intercommunales et à la tutelle. Pour cette raison, je ne suis pas en mesure de me prononcer sur les éléments relatifs aux engagements intervenus depuis lors ou encore sur la gestion économique de l’intercommunale", lit-on dans sa réponse. Mais il précise avoir entrepris les démarches en vue de la conclusion d’un accord de coopération avec les autres Régions pour que la tutelle wallonne s’exerce aussi sur les intercommunales plurirégionales. Les ministres Marcourt et Nollet seront de nouveau sollicités cette semaine sur la stratégie de Tecteo.

(D'après un article de Philippe Lawson dans  "La Libre Belgique" du 10 mai 2010 - Le titre a été emprunté à un commentaire d'un lecteur de La Libre Belgique).

La décision de la commune des Fourons d'adhérer à TECTEO le 18 juin 2009 a déjà fait l'objet de commentaires sur le site du Groupe "Retour aux Libertés".

 

09:54 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

07/05/2010

Huub Broers a choisi.

de_wer_le_pen

Il l'annonce sur son blog “Huub, mogen we voor N-VA stemmen?” Ik antwoord daar eerlijk op. “Ja! Want dan gooi je je Vlaamse stem niet weg” (Traduction: oui, tu peux voter N-VA; alors, tu ne jetes pas ta voix flamande).

Mon propos n'est pas de lui reprocher de changer de parti. Je l'ai déjà fait aussi et je le ferai sans doute encore, mais c'est le choix qui est dérangeant. 

Bart De Wever n'aurait jamais renié cette photo où on le voit avec Le Pen. Alors, Huub, les amis de mes amis...?

12:15 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

06/05/2010

Retour des promenades?

 

VVB

 

VVB annonce son retour aux Fourons ce samedi 8 mai 2010.

Extraits de l'invitation:

We blijven we de Vlaamse Voerenaars een duwtje in de rug geven. Niet zoals vroeger door te gaan betogen, maar wel door er te wandelen, fietsen, eten en drinken. Een toeristische tactiek die de voorbije jaren haar vruchten heeft afgeworpen.

Traduction: Nous continuons à donner un coup de pouce aux Fouronnais flamands. Pas comme avant en allant y manifester, mais en allant promener, faire du vélo, boire et manger. Une tactique touristique qui a livré ses fruits au cours des années passées.

 

Eind 2009 overleed Eric Crommelynck, de ‘generaal’ van Voeren, de man die begin de jaren 1980 de wandelingen in de Voerstreek in goede banen leidde. Zonder hem was Voeren niet wat het vandaag is. Om hem te herdenken brengen we de wandelaars naar Noorbeek (NL), waar destijds de meeste marsen startten. 

Traduction: Eric Crommelynck, le "général" des Fourons, est décédé à la fin de l'année 2009. Il était l'homme qui mit les promenades aux Fourons en bonne voie au début des années 80. Sans lui, les Fourons ne seraient pas ce qu'ils sont aujourd'hui. En souvenir de lui, nous amènerons les promeneurs à Noorbeek (Pays-Bas) d'où partaient les marches à l'époque.

Bij de start is er een historische toelichting door Guido Moons (ere-voorzitter VVB en voormalig TAK-woordvoerder) en Huub Broers, burgemeester van Voeren.

Traduction: Au départ, un exposé historique par Guido Moons (président d'honneur du VVB et ancien porte-parole du TAK) et Huub Broers, bourgmestre des Fourons.

Huub Broers, apôtre de la paix pour les francophones, comme il l'affirmait encore ce week-end sur les ondes de la télévision commerciale francophone, assurera l'accueil des manifestants.

La preuve est que ce qu'ils n'obtiennent pas par la politique, ils l'obtiennent  par la violence.

journaliste-RTL-frappé-par-Theunessen

On ne sait pas encore si un comité d'accueil francophone est prévu. Est-il nécessaire de signaler que tout ce petit monde sera accueilli au stade de Valentijn Theunissen, celui-là même qui se fit filmer en frappant un caméraman de RTL à la tête avec une barre de fer? 

 

 

 

 

 

10:08 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |