29/06/2010

Tu lui prêtes 800.000 € ?

Complexe_Foron_avant

La commune des Fourons lance un appel aux prêteurs dans le Bulletin des Adjudications. Elle souhaite financer son méga-projet d'extension de la maison communale pour y loger le C.P.A.S., quelques autres services et l'atelier de repassage (?).

Contrairement à la jurisprudence constante de la Commission permanente de Contrôle linguistique, rappelée dans l'avis n° 39019 du 24 octobre 2008, la commune, représentée par Mme Hilde Clerx, s'évertue à ne publier ses avis qu'en néerlandais, alors que la loi lui impose de le faire dans les deux langues.

Pourquoi?

Pour obéir avleugément à Huub Broers pour qui "les directives des autorités [...] sont bel et bien déterminantes", comme il il'écrit dans son journal d'information communal. 

Or, des juristes éminents comme le professeur Christian Behrendt, professeur à l’Université de Liège, ou Frédéric Gosselin, assistant à l’Université Libre de Bruxelles, accordent une place primordiale à la jurisprudence de la Commission permanente de Contrôle linguistique et aux dispositions des lois coordonnées sur l’emploi des langues en matière administrative, dispositions qui font de la CPCL – et non du Conseil d’Etat – l’instance de référence en la matière.

20:39 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

La loi! La loi n'impose RIEN! Tu te bases sur un AVIS de la CPCL. Un AVIS!!!!!! C'est autre que la loi. Les banques qui sont intéressées introduisent leur dossier en néerlandais. Ou crois-tu vraiment qu'elles vont te suivre dans tes conneries?
Et bien oui, les directives des autorités sont déterminantes Sans aucun doute!

Écrit par : huub Broers | 01/07/2010

Des conneries ? Pas plus con que d'encourager à voter pour un parti (je ne vise personne, suivez mon regard) dont un des principes est de violer la démocratie en ne nommant pas trois bourgmestres pourtant légitimement élus !

Écrit par : Michaël HENEN | 02/07/2010

Un bourgmestre n'est jamais élu, cher Michaël. On est élu comme conseiller ou comme échevin. Pas plus que ça. C'est par après que le conseil (une majorité) propose quelq'un au ministre flamand qui fait une enquête (par le gouverneur) et décide. Celui qui ne veut pas respecter la loi ou les décrets ne sera donc jamais bourgmestre.

Tu habitais déjà Fourons lorsque le ministre fédéral était encore compétent et qu'il attendait presque 7 mois (sur plainte de Retour à Liège) pour me nommer? Rien de nouveau donc.

Écrit par : Huub Broers | 14/07/2010

Oui, en effet, c'est un peu comme certains sénateurs non élus (cooptés) qui ont peu de légitimité mais qui vont f... la m... au niveau fédéral !!!

Vous savez, Herr Senator-(Ober)Bürgermeister, je n'ai que faire de l'avis d'un ministre tel que Messieurs Keulen et Bourgeois qui ne savent même plus la signification du mot " démocratie " (il faut croire que ce mot a disparu du Van Dale : je vérifierai un de ces jours...) : à partir du moment où un élu récolte un score écrasant voire stalinien (belle expression, n'est-il pas ?), j'estime que l'avis d'un ministre est bien peu de chose par rapport à la popularité de l'élu en question. Le Code wallon de la Démocratie locale (oui, cela existe autre part qu'en Flandre, la démocratie) a consacré le principe de légitimité à l'élu de la liste majoritaire ayant récolté le plus de voix : quoi de plus logique ?

Et, Herr Einstein, ce n'est pas parce que ma famille n'est pas implantée à Fourons depuis des siècles (comme vous le dites souvent) que je suis un ignare : tenez-le vous pour dit !!!

Écrit par : Michaël HENEN | 15/07/2010

Ca fait mail. Et quelle langage! "Herr Senator-(Ober)Bürgermeister" "certains sénateurs non élus qui ont peu de légitimité mais qui vont f... la m... au niveau fédéral".

Tu te rappelles un de tes amis JM Happart? Je ne t'ai jamais entendu ou vu réclamer quand il étatit coopté. Pauvre gars, tu oublies vite.

Et ne t'inquiète pas: je suis plus démocrate que tu le penses. Mais, tu me sembles avoir peur de cette démocratie.

En ce qui concerne tes allusions "Ober-Bürgermeister", je trouve que te vas vraiment trop loin. Ma famille était toute "blanche". Ce que certains de tes amis et leaders de ton groupe ne peuvent pas dire. Cesse donc te conneries. Aucun Fouronnais ne te suivra.

Écrit par : Huub Broers | 04/08/2010

Monsieur Broers,

Puisque vous n'avez pas encore compris, quand j'utilise cette expression " Oberbürgermeister "- par ailleurs très usitée en Allemagne - c'est pour qualifier ironiquement votre attitude dominante digne d'un seigneur avec des serfs et non d'un bourgmestre.

D'autre part, je n'ai fait aucune allusion à un éventuel " noircissement " de votre famille : c'est vous qui, à chaque fois, y voyez cette image.

La Libre nous l'a encore appris ces derniers jours : la N-VA ne va pas au pouvoir pour renforcer l'Etat fédéral mais bien pour le démanteler, alors ne faites pas la fine bouche sur mes citations qui illustrent parfaitement cet état de fait.

Personnellement, je ne connais personne au sein du Groupe R@L qui critique les excuses d'une municipalité envers les exactions commises envers la communauté juive pendant la guerre ou qui s'affiche ouvertement avec le leader de l'extrême-droite en France. Mieux encore, je n'en connais aucun qui qualifie les résistants de la Seconde Guerre mondiale de " lâches ".

A méditer...

Écrit par : Michaël HENEN | 05/08/2010

On ne peut pas accuser quelqu'un d'être pro-allemand parce que son grand-père (un membre de Voerbelangen m'a déjà accusé de cela à cause de mon grand-père maternel) l'était.

Ce sont des choix personnels et ceux des ascendants ne peuvent être pris en compte, mais, comme Michaël le dit justement, l'adhésion au parti de quelqu'un qui s'affiche (ou s'est affiché) avec Jean-Marie Le Pen est bien plus problématique. Là on n'est plus le descendant innocent, mais on devient l'adhérent conscient.

Écrit par : Jean-Louis Xhonneux | 05/08/2010

Les commentaires sont fermés.