15/10/2010

Nos GSM révèlent notre appartenance à l'arrondissement de Verviers!

Carte_communications_GSM.JPGCarte_communications_GSM_legende.JPG

carte et légende publiées dans l'étude de

Carte_communications_GSM_titre.JPG

Les auteurs de l'étude se sont penchés sur les relations sociales se concrétisant par des appels de téléphonie mobile. Les cartes qui en sont issues frappent par le tracé des frontières des différents « bassins de téléphonie ».

Il apparaît ainsi que, à quelques exceptions près, la frontière linguistique est fort étanche. Une exception notable est la ville de Bruxelles qui, du point de vue de la fréquence des appels, apparaît fermement ancrée dans un bassin de téléphonie comprenant sa périphérie située en Brabant flamand et le Brabant wallon dans sa quasi-totalité. En ce qui concerne la durée moyenne, Bruxelles, ainsi que huit communes à facilités (dont cinq des six entourant Bruxelles) se révèlent intégrées au bassin francophone.

La frontière linguistique est suivie par les limites des « bassins téléphoniques », à l’exception du bassin de Bruxelles (en rouge sur la carte) et des communes à facilités d'Espierre-Helchin, Comines-Warneton, Herstappe et Fourons. La langue semble donc bien être une barrière forte en matière de communications téléphoniques.

On constate que le découpage nord-sud suit la frontière linguistique à quelques exceptions près. Sans surprise, ces exceptions sont toutes des communes à facilités. A l’exception de Wemmel, les communes à facilités de la périphérie bruxelloise (Drogenbos, Crainhem, Linkebeek, Rhode-Saint-Genèse, Wezembeek-Oppem) sont toutes regroupées avec les communes du sud du pays. Trois autres communes à facilités de la région flamande et situées hors de l’influence de Bruxelles font également partie du groupe du sud du pays: Espierres-Helchin, Fourons et Herstappe. Enfin, toutes les autres communes à facilités sont, elles, associées au groupe de leur région linguistique : Comines-Warneton, Enghien, Flobecq et Mouscron (groupe du sud), et Messines, Biévènes et Renaix (groupe du nord).

 

 

 

 

 

10:56 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.