27/05/2011

Un exemple de courtoisie linguistique

Permis_Peche.JPG

Alors que chez nous, où les facilités linguistiques sont légalement obligatoires, le bourgmestre NVA fait tout et n'importe quoi pour nous obliger à compléter des formulaires en néerlandais, la Région wallonne permet aux demandeurs néerlandophones d'obtenir un permis de pêche en complétant une demande sur internet.

Quand Monsieur le Sénateur-Bourgmestre supporter du Standard "van Luik" aura-t-il la même courtoisie?

16:35 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je suis et je resterai toujours bourgmestre pour tous les Fouronnais, je me débrouille en français et je continuerai à le faire pour ceux qui le désirent. Je vous rappelle le temps de Retour où les bourgmestres ne parlaient pas le néerlandais ou n'étaient jamais disponibles à la maison communale! Je reste du parti Voerbelangen en respectant les demandes des francophones qui me visitent, tééphonent ou écrivent. Et, croyez-moi, la plus grande partie ne passe pas par le secrétariat ultra-linguistique de Monsieur Double V.

Écrit par : Huub Broers | 25/07/2011

Les commentaires sont fermés.