13/10/2011

Hommes poltiques interpelés

20101017_009_FDPF.jpgJosé Smeets, échevin de l'opposition de la commune à statut spécial des Fourons, interpellera les représentants des partis politiques présents ce dimanche 16 octobre 2011 à la 35ème Fête du Peuple fouronnais.

La partie politique, fort attendue cette année, se tiendra dès 15h30. Elle sera l’occasion pour les partis politiques wallons et francophones de s’exprimer, de commenter et de réagir face au nouveau paysage institutionnel dessiné par la nouvelle réforme de l’Etat qui impactera la vie des citoyens de Wallonie, de Bruxelles, de la périphérie et bien évidemment de Fourons. Les orateurs de la journée seront les suivants :

-          Monsieur José Smeets pour le Groupe Retour aux Libertés ;

-          Monsieur Damien Thiéry pour le FDF ;

-          Monsieur Bernard Wesphael pour Ecolo ;

-          Monsieur Jean-Paul Bastin pour le CDH ;

-          Monsieur Richard Miller pour le MR ;

-          Pour le PS, nous attendons actuellement le nom de l’orateur ;

-          Monsieur José Happart, président de l’Action fouronnaise, donnera les conclusions.

Au cours de cette partie politique, José Smeets, échevin francophone des Fourons, remerciera les forces vives politiques qui oeuvrent avec nous et interrogera, au nom des responsables de l’Action Fouronnaise et du groupe Retour aux Libertés, les représentants des partis politiques présents.

Trois questions essentielles seront posées :

1.- Que contiennent les accords au profit des Fouronnais francophones sachant que « plus de régionalisation » signifie généralement « moins de droits pour les Francophones et Wallons de Fourons ». Exemples : permis de conduire, contrôle technique, perception des taxes par les régions, allocations familiales régionalisées, contrôle des chômeurs par les régions, etc. ?

2.- Lors du vote de l’annexion des Fourons au Limbourg, le Ministre Gilson avait concédé la création d’un poste de commissaire d’arrondissement adjoint pour les Fourons. En 1988, l’autorité de ce fonctionnaire avait été renforcée en en faisant un médiateur et, respectant la logique de 1962, un Francophone avait été désigné à ce poste. Il s’agit de Monsieur Armel Wynants qui sera bientôt pensionné. Nous vous demandons d’être attentifs à son remplacement par un autre Francophone. Que ferez-vous à cet égard ?

3.- Vous savez sans doute que la majorité fouronnaise vote maintenant à plus de 50% pour le V.B. et la NVA, nouveau parti du Bourgmestre.

Les Francophones ne veulent pas disparaître de cette commune sous les tracasseries et vexations. Pour ce faire, il est important de continuer à soutenir la vie et les infrastructures culturelles, sportives et éducatives francophones. A ce sujet,  une menace, qui n’est pas sans rappeler le long épisode qui avait précédé le moment douloureux de la vente des bâtiments communaux en 2001, plane sur les bâtiments de l’école francophone. Quelles dispositions prendrez-vous pour permettre au pouvoir organisateur de notre école d’en assurer la pérennité ?

Pour avoir plus de renseignements concernant cette journée, visitez cette page.

 

17:06 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Général, Politique, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Et si on parlait des Wallons plutôt que des "francphones ?

Écrit par : Claude Thayse | 16/10/2011

Les commentaires sont fermés.