19/01/2012

Une année chargée pour Vellerat

vellerat.jpg

Le village de Vellerat se fixe beaucoup de priorités pour cette année 2012. Cette commune prévoit la réfection des routes, la construction d’une desserte forestière, des travaux de rénovation du bâtiment communal et la révision de la gestion des déchets verts. Tout cela pour une commune de 73 habitants. Les citoyens ont accepté les différents crédits déjà en juin 2011. Les coûts de ces opérations ne sont pas moindres pour une si petite municipalité.  Les investissements avoisinent les 270'000 francs suisses (= 223.000 €) dans un plan de financement sur 4 ans.

(Une information de Radio Fréquence Jura)

17:29 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/01/2012

Ne jamais dire "jamais"

Welschenhof_20120113_012.jpg

Lorsque le conseil communal a discuté des noms de rues, une proposition avait été faite de revenir à la dénomination ancienne pour la ridicule "Clermontshofstraat". Jamais, nous répondit-on.

Surprise: sur une affiche officielle de la commune, nous lisons maintenant "Welschenhof". Cela nous donnera-t-il un jour une "Ferme des Wallons"?

15:26 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2012

"AC De Voor" et "CA De Voor" !

Lors de l'inauguration du nouveau centre administratif fouronnais, le sénateur-burgemeester avait prétendu que "De Voor" était du dialecte et ne devait donc pas être traduit. AC_CA_20110520_002.jpg

Mais il prétendait aussi qu'il ne devait pas traduire "AC" qui signifiait à la fois "Administratief centrum", mais aussi "Administration communale", "à la guise de chacun".

La Commission permanente de Contrôle linguistique ne l'a pas entendu de cette oreille et, dans un avis unanime, moins une abstention d'un membre de la section néerlandaise, elle a rappelé que les avis et communications au public sont rédigés dans les deux langues dans notre commune.

En l'occurrence, dans la version française de l'affichage, doit figurer la traduction française correspondant à "AC" (administratief centrum), à savoir "CA" (centre administratif).

La commune devra donc faire la dépense d'un nouveau panneau ou d'une correction. Dépense qui aurait pu être évitée si le sénateur-burgemeester ne s'était pas entêté à vouloir imposer un nom néerlandais unique.

14:48 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |