10/09/2013

Rentrée politique du Rassemblement wallon (qui n'a pas oublié les Fourons)

Rentrée politique du Rassemblement Wallon avec ses Assises, ce samedi 7 octobre à Charleroi.


Coq_RW.jpgEtaient invités à prendre la parole : Mme Marie-Claire Daloze,
Présidente de la Ligue Wallonne de la Région de Bruxelles,
 

        Mme Mahieu Nézia, responsable de l’ex-Parti Féministe Humaniste ;

        José Fontaine, responsable du groupe Toudi ;

        Jacques Dupont, Président de Wallonie Libre.


Ont présenté la situation politique pour le R.W., Laurent Vandamme, LudovicLibert et André Libert 

Devant une assistance particulièrement attentive. Ils ont plaidé pour un confédéralisme à quatre comme solution minimum. 

Face aux partis traditionnels qui cèdent régulièrement aux demandes flamandes, ils ont acté la nécessité de maintenir le Rassemblement Wallon, parti démocratique, social et ouvert.


Voilà 50 ans que les Fourons ont été annexés et flamandisés. La NVA veut cogérer Coq wallon NB .jpg Bruxelles où ne subsistent que 6% de Flamands. Elle entend demain absorber les communes à facilités à larges majorités francophones. Ensuite, elle voudra cogérer la Région de langue allemande. La Flandre n’est jamais satisfaite, elle en veut

toujours plus. Les partis traditionnels ont toujours cédés et ils céderont encore pour sauver une Belgique toujours plus flamandisée et dont nous ne voulons plus.


Le R.W. salue fraternellement le Mouvement Autonomiste Jurassien qui a obtenu la votation nécessaire au libre choix des Jurassiens.


L’Assemblée a ensuite voté pour son nouveau Bureau qui a été élu à l’unanimité. Les Assises se sont terminées par le Chant des Wallons exécuté devant une assemblée debout et bien déterminée  à défendre la Wallonie.  


Pour le Bureau, L. Vandamme, A. Libert, D. Jacob, C. Vinckbooms, L. Libert, D. Harmegnies, C. Casanova, F. Moraux, M. Horney,  J. Lemaire, L. Cartilier, J.-L. Danel et V. Colin.


18:09 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Politique, Wallonie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/09/2013

« They will never forget »

Ciampa-Never-Forget-f133.jpg

« They will never forget »

(Ils n’oublieront jamais)

 

Début septembre 1944, après plus de quatre longues années de terreur nazie, notre région, nos villes et villages sont libérés par les troupes américaines.

L’année prochaine verra certainement s’organiser dans tout le pays des manifestations de commémoration pour le 70ème anniversaire de la libération. 

Une date à retenir !

Cette année voit le 69ème anniversaire de nos libertés retrouvées. Dans ce cadre, nous vous proposons de vous souvenir de toutes celles et de tous ceux qui ont fait don de leur vie pour que nous soyons des citoyens libres aujourd’hui. Nous pensons plus particulièrement aux jeunes soldats des troupes US qui ont perdu la vie dans ces âpres combats de 1944-1945.

Bon nombre d’entre eux sont restés sur notre sol et reposent dans les cimetières américains de notre région ; Neuville-en-Condroz et Henri-Chapelle.

Dès le lendemain de la fin de la seconde guerre mondiale, en 1945, de nombreux citoyens reconnaissants ont décidé d’adopter des tombes de soldats tombés au combat. Le mouvement d’adoption des tombes était né.

Depuis lors, de plus en plus de citoyens reconnaissants posent ce geste civique d’adoption. Depuis plus de vingt ans, l’association « Le Briscard », a décidé de donner un éclat particulier à cette pratique en organisant à chaque mi-septembre une cérémonie officielle de remise de certificats d’adoption dans les cimetières américains.

George Ciampa, vétéran de la deuxième guerre mondiale faisait partie en 1944-45 de la « brigade d’enterrement » de l’armée US (607th graves registration company).  Il a mis en terre de nombreux jeunes soldats, la plupart âgés de vingt ans, comme lui, dans les cimetières temporaires qui pour certains sont devenus définitifs après la guerre.

Lire la suite

14:37 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |