31/10/2016

Un écho du conseil communal du 27 octobre 2016

Capture d’écran 2016-10-31 à 10.13.36.png

Dans "L'Avenir" de ce lundi 31 octobre 2016

10:22 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Facilités linguistiques, Gestion communale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/12/2014

Souple? Pas toujours!

broers.jpeg

Notre ami qui écrit "Silence on jase" sait pourtant très bien que Huub n'est pas si souple que cela. Il suffit de voir comment il traite les conseillers communaux francophones pour le savoir.

("Silence on jase" du samedi 6 décembre 2014, dans "L'Avenir").

16:18 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Facilités linguistiques, Gestion communale | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/11/2014

Aucune considération pour les Ursulines francophones

ursulines 1.png

Pour lire d'autres informations concernant le conseil communal du 20 novembre 2014, cliquez ici.

19:12 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Facilités linguistiques, Gestion communale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/02/2014

Un piège de 72 mètres pour les automobilistes

Avenir_2.jpg

"L'Avenir" du 22 février 2014 (pages régionales)

18:48 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Après la vente de l'école francophone

Avenir_1.jpg

"L'Avenir" du 22 février 2014

18:46 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Enseignement, Gestion communale, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/11/2013

La population fouronnaise encore en baisse

Michaël Henen a repéré ces chiffres de la population fouronnaise au 1er janvier 2013 édités par Het Nieuwsblad le 10 octobre dernier: http://public.tableausoftware.com/shared/QC879KK5X?%3Adis....

Quelques constats :

1) la population a une nouvelle fois décru entre 2012 et 2013 de 36 habitants, phénomène expliqué en partie par le nombre de déménagements vers l’extérieur supérieur au nombre d’arrivées dans la commune ;

2) plus de décès à Fourons que de naissances entre 2012 et 2013 ;

3) chiffre étonnant : la migration internationale évolue plus vers le sens des sorties que des entrées, ce qui ne fut certainement pas le cas dans les années précédentes.


Commentaire d'A.S.: A cette allure là le cap, des moins de 4000 sera atteint vers 2016. Le faible taux de natalité est à mon sens depuis des années le plus inquiétant (on est à du 8 pour 1000 alors que le pays est à du 12 pour 1000).

Autre commentaire: les Hollandais repartent et ne sont pas remplacés par d'autres Hollandais. D'où le nombre de maisons vides (à vendre).
bevolkingscijfers
public.tableausoftware.com

11:13 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Général, Gestion communale | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/05/2013

Illégal ou - of illegaal

"L'Avenir" de ce samedi relate l'incident survenu au conseil communal du jeudi 23 mai 2013:

Wynants.jpgÉlu au conseil communal de Fourons, Armel Wynants joue volontiers au chat et à la souris - ou à kat en muis ? - avec la majorité Voerbelangen : les votes de Grégory Happart sont systématiquement déclarés nuls, parce qu'il les ponctue d'un «oui» ou un «non» en français ?  

Dernièrement, l'ex commissaire d'arrondissement-adjoint a provoqué l'annulation d'un de ses votes, légalement commenté ennéerlandais. Échaudé, Jean Duijsens n'a su que penser, jeudi, en l'entendant, assortir un de ses votes d'un...« Tak» : comme TaalAktie Komiteel «Cela signifie oui, en polonais» a précisé le trublion. Et le président du conseil fouronnais n'a pu juger à la lon­gueur du «a», censée faire foi, si Armel Wynants avait qualifié un autre vote d'«illégal» ou d'«ille-gaal». 

De quoi inciter le facétieux perturbateur à la récidive ?

09:59 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/05/2013

La première plainte d'Armel Wynants rejetée par le Gouverneur

REYNDERS.jpg

J'avais porté plainte chez le gouverneur contre les dispositions du règlement d'ordre intérieur du conseil communal de Fourons, parce qu'il impose l'emploi exclusif du néerlandais, même par les simples conseillers.

Or une telle disposition a été déclarée anticonstitutionnelle par l'arrêt du 10 mars 1998 de la Cour Constitutionnelle (à l'époque Cour d'Arbitrage). J'expliquais bien que les fameuses circulaires Peeters et Keulen imposent la même chose, mais que, précisément, ces dispositions sont donc également anticonstitutionnelles. Et bien, que répond le Gouverneur (sous la dictée du ministre nationaliste flamand G. Bourgeois)?

Un arrêt d'une piteuse petite cour de justice telle que la Cour Constitutionnelle n'a aucune importance. La seule chose qui compte, c'est la circulaire Keulen (y compris donc ses dispositions anticonstitutionnelles). Et celle-ci impose le néerlandais à tout le monde, même aux simples conseillers. Donc aucun problème, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes et le règlement d'ordre intérieur est parfaitement en ordre.

On croit rêver? Mais non, tout qui a déjà examiné un tant soit peu la jurisprudence concoctée par les chambres flamandes du Conseil d'Etat et la façon dont ces gens s'y prennent devait s'y attendre. Ces chambres bafouent les règles les plus élémentaires de l'analyse juridique. Un étudiant de première année en droit qui analyserait une législation selon la même méthode serait impitoyablement recalé. Mais voilà: DAT IS ONS NIEUWE VLAANDEREN. Et pourquoi se gêneraient-ils, puisqu'en face, en Wallonie, tout le monde laisse faire.

Faut pas fâcher la NVA, n'est-ce pas. 

A. Wynants

16:21 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

30/04/2013

Conseil communal du 25 avril 2013

Depuis bientôt un an, je publie les relations du conseil communal des Fourons sur le blog fouronnais de "La Meuse", mais comme j'étais absent, rien n'a été publié sur ce blog. Voici donc l'article de Philippe Leruth qui a été publié dans "L'Avenir" de ce lundi 29 avril.

cc20130425.jpg

07:34 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/04/2013

Mauvaise foi ou incapacité intellectuelle de Jacky Herens?

Herens.jpg

C'est la question que pose "L'Avenir" du 30 mars à propos de l'échevin Jacky Herens. Il avait affirmé le mois dernier que Voerbelangen pouvait s'emparer de tous les mandats pour représenter la commune au sein de TECTEO. Mais il avait soigneusement oublié de dire que les statuts de TECTEO que la représentation devait être proportionnelle à la composition du conseil communal. 

Le conseil communal du 28 mars a donc rectifié la décision initiale.

10:31 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

29/12/2012

Dans "L'Avenir" de Verviers de ce samedi 29 décembre 2012

photo-10.jpg

D'autres informations sur ce conseil communal sur mon blog de "La Meuse."

09:18 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Gestion communale, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/05/2012

Une migration...

Sudinfo.jpg

J'invite les lecteurs fidèles de ce blogue-notes fouronnais à me suivre sur le nouveau blog que j'anime pour SudInfo (La Meuse - Basse-Meuse).

Je remercie les lecteurs (254.000 visiteurs jusqu'à ce jour) pour leur fidélité. Ce blogue-note fouronnais ne disparaîtra pas puisque nous continuerons à y publier des articles éventuellement plsu engagés ou plus spécifiques qui ne trouveraient pas leur place sur le blog d'un groupe de presse comme SudInfo.

15:48 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Général, Gestion communale, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/04/2012

Le surréalisme fouronnais illustré

 

 

ceci-n-est-pas-une-pipe.jpg

 

Et ceci ne serait pas une information pour le public :

 

Ceci-n-est-pas-un-avis-20120410_001.jpg

 

Ceci est une photo de l'écran qui se trouve devant le public installé au grenier de la salle du conseil communal des Fourons.

15:43 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Général, Gestion communale, Politique, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/04/2012

Plastiques agricoles

Un nouveau règlement  est en vigueur concernant les bâches agricoles à la déchetterie.

 

Tous les agriculteurs des Fourons peuvent désormais apporter leurs bâches agricoles usagées à la déchetterie. La collecte des bâches agricoles sera moins onéreuse, puisqu'elle coûtera désormais 5 centimes d’euro par  kg. Par contre, les plastiques ne pourront y être apportés à ce tarif que pendant deux périodes de l'année.

 

La première période de collecte s'étend de mi-avril à début mai. Les plastiques agricoles pourront être apportés à la déchetterie aux dates suivantes: mardi 17, jeudi 19, mardi 24 et jeudi 26 avril ainsi que les jeudi 3 et mardi 8 mai, à chaque fois de 13 h 00 à 16 h 00.

 

La deuxième période de collecte des bâches agricoles se déroulera de mi-octobre à début novembre. Les plastiques agricoles pourront être déposés à la déchetterie les mardi 16, jeudi 18,mardi 23, jeudi 25 et mardi 30 octobre ainsi que le mardi 6 novembre, à chaque fois de 13 h 00 à 16 h 00.

 

Les bâches agricoles amenées en dehors de ces périodes ne seront acceptées qu'en tant qu'encombrant, à raison de 15 centimes d’euro par kg.

 

 

Pour faciliter votre visite, n'oubliez pas que vous devez remplir les conditions suivantes :

    Amenez les bâches en paquets manipulables de maximum 25 kg

    Séparez les bâches épaisses et les bâches élastiques

    Brossez vos bâches au préalable

    Une bâche agricole sèche pèse moins lourd qu'une bâche agricole mouillée, et son évacuation est donc moins onéreuse.

 

Si vous pouvez apporter vos bâches pendant les périodes indiquées, mais pas entre 13 h 00 et 16 h 00 ou si vous souhaitez plus d'informations, n'hésitez pas à appeler Francis Debougnoux au numéro 04 38199 34.

21:14 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Gestion communale, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/04/2012

Renouvellement du mandat du chef de corps

CDP_polloc.jpg

Par arrêté royal du 19 mars 2012, publié ce 2 avril 2012 par le Moniteur belge, le mandat du Commissaire divisionnaire de police Henri Vanderhoeven à l'emploi de chef de corps de la police des Fourons est renouvelé pour un terme de cinq ans à partir du 7 mai 2012. 

 

19:05 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Gestion communale, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/03/2012

31 mars et 1er avril: routes encombrées

Volta.jpg

Ce samedi 31 mars, nous verrons passer la course "VOLTA LIMBURG CLASSIC". Trois passages sont prévus sur le territoire fouronnais (vers 13 h., vers 14.30 et vers 16h15). Il y aura même un ravitaillement vers 14h35 du côté du Bois Rouge.

Mais le pire est pour le lendemain avec le parcours pour les amateurs qui passeront dans l'ensemble des villages fouronnais. Ils n'ont en principe aucun privilège sur la route et doivent respecter toutes les règles du code de la route. Ils auront cependant des raisons de croire qu'ils auront des privilèges puisque les organisateurs leur auront pris 25 € de droits d'inscription. Les entreprises qui enregistrent des groupes de participants paient 75 € (+ TVA hollandaise de 19 %) par participant, de quoi se prendre pour des VIP à qui tout doit être permis.

15:24 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Gestion communale, Loisirs, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/03/2012

Maastricht perd une manche contre nos communes

 

Bolland_Droeven_Bolland_20111016_011.jpg

Lors de la plantation du poirier de la Fête du Peuple fouronnais: Marc Bolland, député-bourgmestre de Blegny, Nico Droeven, ancien bourgmestre des Fourons, et Paul Bolland, gouverneur honoraire de la province de Liège.

 

Depuis plusieurs années, des communes belges, flamandes et wallonnes, accompagnent la commune de Visé dans son combat juridique contre le plan de dispersion des 14 coffeeshops du centre ville de Maastricht vers les frontières, particulièrement la frontière belge. La commune de Blegny fait partie de ces communes, est partie aux procès en cours et contribue aux frais de procédure (avocat, …). La commune néerlandaise d’Eijsden-Margraten et des particuliers comme la Dagstrand, ont également rejoint cette lutte. Pour la zone de police de la Basse-Meuse, le coffeecorner de Kobbesweg, à proximité de la Dagstrand d’Oost-Maarland, était problématique. En rapprochant de la frontière un centre de vente légale de drogue douce, c’était toute la population de la Basse-Meuse qui pouvait s’approvisionner librement avec plus de facilité.

Il est évident qu’il fallait réagir et des actions judiciaires ont donc été entamées contre la décision de la ville de Maastricht, via un avocat néerlandais.
Le Conseil d’Etat néerlandais, par un arrêt du 22 mars 2012, a suspendu la procédure engagée par Maastricht pour la délivrance de permis d’environnement. C’est la deuxième fois que Maastricht perd en justice.

Voilà une étape importante dans ce combat.

Il est à espérer que dorénavant, suite à ces échecs judiciaires répétés, les autorités de Maastricht abandonnent ce projet.

Il faut se réjouir que les autorités publiques belges aient pu, au-delà des différences, agir ensemble dans ce combat et que les résultats aillent pour l’instant dans le bon sens.

Cela ne supprimera pas le fléau de la drogue mais l’accès à l’achat ne sera pas favorisé, que du contraire.

Article extrait du site officiel de Marc Bolland.

15:35 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Général, Gestion communale, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/03/2012

Contrôles renforcés ce week-end

SLIM.jpg

La police annonce une grande action SLIM (pour "Safe Limburg") pour ce week-end.

Si les Fourons font donc partie du Limbourg, nous aurons aussi droit à des contrôles renforcés entre ce vendredi à 18 heures et lundi matin à 6 heures. Il n'y aura pas seulement des contrôles concernant la consommation d'alcool ou de drogue, mais la vitesse sera également mesurée.

L'action est annoncée par la presse néerlandophone. Le site officiel de l'opération SLIM n'existe qu'en néerlandais. C'est pour cette raison que je me permets de prévenir mes concitoyens francophones.

Le site communal pourrait également se charger de la diffusion de cette information dans les deux langues, mais l'information des citoyens ne semble pas faire partie de ses missions.   

11:05 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Gestion communale, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/03/2012

Des histoires de panneaux

Panneaux baladeurs à Hagelstein, alors que d’autres panneaux sont devenus tournants à Rémersdael et que Teuven enregistre des disparitions de panneaux.

 

 

Hagelstein_20120308_001.jpg

 Panneau bilingue à Hagelstein, sur territoire d’Aubel

Quelques jours plus tard :

Strouvenbosch_20120319_004.jpg

 Le même panneau, sans indication de distance, près de la ferme de Strouvenbosch, sur territoire fouronnais.

 

Huub Broers obéit au commissaire d’arrondissement Stassen…

 

A la suite d’un accident où une voiture s’était encastrée dans la façade d’une maison au carrefour d’Hagelstein à la limite d’Aubel et de Fourons, le bourgmestre de Fourons fit placer 3 grands et laids panneaux « gevaarlijk kruispunt/ carrefour dangereux » à l’approche de 3 des 4 branches du carrefour.

Mais le panneau placé sur la RN 608 venant de Visé était situé sur Aubel, commune francophone sans facilités linguistiques.  Suite à une réclamation fouronnaise auprès du commissaire d’arrondissement Stassen, celui-ci suggéra aux réclamants, dans un premier temps, un panneau additionnel « panneau illégal toléré par courtoisie linguistique », eu égard au danger réel de ce carrefour mais cela ne convenait pas aux réclamants fouronnais qui estimaient que les concessions de ce genre sont toujours à sens unique.

Le commissaire d’arrondissement  A. Stassen, chargé par la loi de veiller au respect des… lois, envoya dès lors un courriel (en patois local) au bourgmestre des Fourons, l’invitant à déplacer le panneau litigieux dans les 4 jours, en suggérant de le reculer d’un km, là où la commune de Fourons s’étend un peu à droite de la RN 608 en venant de Visé…

Huub Broers s’exécuta dans les 24 heures et le panneau est maintenant à un endroit où le bilinguisme des panneaux routiers est d’application…

Voilà sans doute une bonne raison de suggérer aux ministres fédéraux et au ministre Bourgeois de confier la succession d’Armel Wynants au Commissaire d’arrondissement de Verviers qui, en plus d’être commissaire d’arrondissement de Verviers, exerce déjà ces mêmes fonctions à Huy-Waremme, Liège et Malmedy (pour les Cantons de l’Est).

17:23 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/03/2012

La commune des Fourons ne respecte pas la loi

43106_avis.jpg

Le bourgmestre des Fourons est un récidiviste

Après l'avis n° 39.019 du 24 octobre 2008 à propos du Bulletin des Adjudications, la Commission permanente de Contrôle linguistique vient d'émettre le nouvel avis n° 43106 du 9 février 2012 pour une publication dans le Journal officiel européen où, une fois de plus, la commune des Fourons n'a pas respecté la loi sur l'emploi des langues.

12:47 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/03/2012

Le bourgmestre Broers s'est encore trompé... ou il a encore voulu nier nos droits.

CPCL_43102_20110520_005.jpg

Interrogé par Jean-Marie Ernon, président de la Fabrique d'église Saint-Lambert, maître d'oeuvre de la restauration, le bourgmestre H. Broers a prétendu que, compte tenu de la séparation entre l'Eglise et l'Etat, le maître d'oeuvre, c'est-à-dire le pouvoir ecclésiastique, n'était pas soumis à la législation linguistique et, partant, que la CPCL devait se déclarer non compétente. Ses arguments sont risibles face à la démonstration juridique de la Commission.  

A l'unanimité des voix, moins deux voix contre de membres de la section néerlandaise (2 membres du Vlaams Belang sans doute), ma plainte a été déclarée recevable et fondée: les avis et communications destinés au public des communes de la frontière linguistique doivent être libellés simultanément et intégralement en français et en néerlandais.

 

Une fois de plus, la Commission permanente de Contrôle linguistique nous a donné raison.

15:25 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

13/01/2012

Ne jamais dire "jamais"

Welschenhof_20120113_012.jpg

Lorsque le conseil communal a discuté des noms de rues, une proposition avait été faite de revenir à la dénomination ancienne pour la ridicule "Clermontshofstraat". Jamais, nous répondit-on.

Surprise: sur une affiche officielle de la commune, nous lisons maintenant "Welschenhof". Cela nous donnera-t-il un jour une "Ferme des Wallons"?

15:26 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2012

"AC De Voor" et "CA De Voor" !

Lors de l'inauguration du nouveau centre administratif fouronnais, le sénateur-burgemeester avait prétendu que "De Voor" était du dialecte et ne devait donc pas être traduit. AC_CA_20110520_002.jpg

Mais il prétendait aussi qu'il ne devait pas traduire "AC" qui signifiait à la fois "Administratief centrum", mais aussi "Administration communale", "à la guise de chacun".

La Commission permanente de Contrôle linguistique ne l'a pas entendu de cette oreille et, dans un avis unanime, moins une abstention d'un membre de la section néerlandaise, elle a rappelé que les avis et communications au public sont rédigés dans les deux langues dans notre commune.

En l'occurrence, dans la version française de l'affichage, doit figurer la traduction française correspondant à "AC" (administratief centrum), à savoir "CA" (centre administratif).

La commune devra donc faire la dépense d'un nouveau panneau ou d'une correction. Dépense qui aurait pu être évitée si le sénateur-burgemeester ne s'était pas entêté à vouloir imposer un nom néerlandais unique.

14:48 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/10/2011

Huub, relis Mathieu 7:3

Que dit l'évangéliste?

"Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil?"

tab_presences.jpg

Le dernier bulletin communal montre ce tableau. Je ne conteste pas les faits, sauf qu'il ne s'agit pas du tableau des 6 premiers mois de cette année, mais des 6 premiers conseils communaux et, au moment où la publication a été imprimée, le bourgmestre aurait aussi pu y inclure les deux conseils communaux suivants du 30 août et du 30 septembre. Tous les conseillers étaient présents à ces dates et ils auraient donc tous eu une majorité de cases vertes.

Mais en fait, c'est le bourgmestre qui doit avoir une grosse carte rouge. Alors que les séances avaient généralement lieu le 3ème jeudi du mois, il a décrété, depuis qu'il est sénateur, que ce serait le mardi. Mais ce n'est plus le 3ème mardi non plus et on n'arrête de pas de varier les dates:

- 25/1: 4ème mardi

- 22/2: 4ème mardi

- 22/3: 4ème mardi

- 26/4: 4ème mardi

- 14/6: 2ème mardi

- 18/7: 3ème lundi

- 30/8: 4ème mardi

- 30/9: 5ème vendredi

- 25/10: 4ème mardi

En raison de ces fantaisies, les conseillers devraient donc être disponibles tous les jours de l'année parce que le bourgmestre pourrait avoir l'idée de les convoquer. Peut-il exiger une telle flexibilité?

Sachant que le bourgmestre s'assure de la disponibilité des membres de sa majorité avant de convoquer, on peut s'étonner de 3 absences dans ses troupes, contre seulement 6 absences dûment justifiées du côté de l'opposition: Nico Droeven et Benoît Houbiers étaient en vacances le 14 juin, tout comme Marie-Noëlle Kurvers le 18 juillet. Grégory Happart était absent le 26 avril en raison d'un deuil dans la famille de sa compagne et Benoît Houbiers travaillait à l'étranger le 22 mars et le 18 juillet. L'opposition, qui reçoit les convocations "par surprise", peut donc prouver 42 présences sur 48 pour les 8 premières séances de l'année, soit 87,50 %.

Avez-vous remarqué, en plus, que la prochaine séance du 25 octobre est convoquée pour 21 heures? Encore une nouvelle fantaisie parce que le bourgmestre n'est pas capable de se mettre d'accord avec son président du C.P.A.S. pour éviter le chevauchement de réunions entre le C.P.A.S. (bureau permanent) et le conseil communal.

La poutre est bien dans l'oeil du bourgmestre.

18:44 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Gestion communale, Politique, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/10/2011

La commune devra se passer de 67.500 euros

Dexia.jpgOn peut lire dans un journal flamand d'aujourd'hui que l'absence de dividende de Dexia représentera un manque à gagner de 67.500 euros pour la commune des Fourons.

Selon le bourgmestre, cela représente 2 % du budget communal ou encore plus concrètement 2,3 emplois à temps plein ou 4,5 emplois de contractuels subventionnés.

Au lieu de vendre ses biens immobiliers (placement sûr par excellence), la commune des Fourons aurait peut-être fait une meilleure opération en vendant, comme la ville de Tongres, ses actions Dexia à un autre moment. Tongres a vendu ses 77.850 actions Dexia à 22,79 euros en juin 2007.

 

17:34 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Gestion communale, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/09/2011

494,74 ha sur 5063 : la Flandre nous achète.

DIA N°280,37829.jpg

L'entrée du Bois Rouge, fierté des Rémersdaelois. Vendu à la Flandre.

Après avoir annexé les Fourons en 1963 par un vote d'une majorité de députés flamands contre une majorité de députés wallons, la Flandre s'empare de la propriété des terres fouronnaises.

Grâce à une question parlementaire posée par le député Christian Van Eyken (de l'Union des Francophones), nous savons que la Région flamande a acheté 439 hectares de nos bois et 60 hectares de nos prairies.

Cela ne s'est pas fait en un jour. Les premiers 57 hectares (Bois d'Als) ont été achetés en 1989 par le Ministre Kelchtermans qui avait un collaborateur qui s'appelait Huub Broers.

Lorsque Vera Dua a acheté 271 hectares de bois communaux en 2002-2003, le même Huub Broers était le bourgmestre vendeur.

Son objectif: déposséder le fouronnais francophone de souche. Cela fait partie de sa politique d'épuration ethnique soft.

 

 

07:58 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/09/2011

Trois nouveaux avis de la C.P.C.L.

CPCL_43113_20110608_013.jpg

Aquafin avertit: il y a un danger de chute. Mais Aquafin ne le fait qu'en néerlandais. C'est évidemment une erreur. Interpelée par la Commission permanente de Contrôle linguistique, Aquafin a promis de corriger cela (avis n° 43.113). 

La société de distribution d'eau (VMW) propose de communiquer le relevé du compteur de 3 manières: carte-réponse à affranchir, téléphone ou site Internet. C'est la proposition faite dans le courrier en néerlandais. En français, il n'existe plus que la première possibilité. Elle invoque des difficultés techniques que la C.P.C.L. n'estime pas pertinentes (avis n° 43.111).

Dans un autre avis, la C.P.C.L. estime que ses avis ont une haute valeur morale, mais elle ne fait rien de plus (avis n° 43.101A)

18:41 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Actualité, Gestion communale, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

20/09/2011

Huub décrit par Franz-Olivier Giesbert

Huub n'a que ce qu'il cherchait. Il a décidé de faire tous les métiers en même temps : DRH du PAF, directeur des programmes des chaînes de télévision, secrétaire d'État aux Choux farcis, actionnaire princi­pal des banques flamandes, chanoine d'honneur de la basilique de Latran, imprésario de Patrick Sabatier, président des grands groupes de presse, chef de la Police nationale, sauveur des finances mondiales, pré­sident du Conseil général de Hesbaye. J'arrête là, la liste est interminable. De surcroît, il n'a cessé d'humilier, d'admonester ou de ridiculiser ses échevins, les serpillières du régime. Il a interdit à son premier échevin d'exister. Personne, autour de lui, n'a osé ouvrir la bouche, fût-ce pour le soutenir : le sheriff en chef souffre à peine les éloges.

Quand on veut être au centre de tout, on est au centre de rien. C'est la faillite d'une méthode de gou­vernement. Huub est certes l'un des meilleurs sinon le meilleur communicant de sa génération. Mais comme il ne veut pas partager le micro avec Jean Duijsens ni avec personne, son pouvoir ne parvient pas à se faire entendre par l'opinion. Il ne supporte d'écouter qu'une seule voix, la sienne. C'est pourquoi il parle tout le temps, chaque jour que Dieu fait.

Dès le premier Collège des Bourgmestre et Echevins, il a prévenu les membres du Collège, sur un ton menaçant : « On ne vous reprochera jamais de ne pas parler. En revanche, si vous parlez et que vous commettez une erreur ou dites une bêtise, avec la Présidente du Conseil communal, on saura trancher. »

Telle est sa conception du pouvoir : silence dans les rangs, c'est moi qui parle.

J'ai à peine pastiché la page 162 du livre (assassin) que Franz-Olivier Giesbert consacre à "M. le Président".

17:56 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/07/2011

Nouvelle victime des noms de rues

Altembrouck.JPGLe "Waals Weekblad" du 15 juillet 2011 nous apprend que les noms de rues ont fait une nouvelle victime. Il s'agit du domaine d'Altembrouck qui n'aurait pas reçu un courrier du Tribunal du Commerce à cause du changement du nom de rue.

"Made in Limburg" donne les explications du propriétaire.

15:16 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Général, Gestion communale, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/07/2011

Plainte pour fraude aux marchés publics

 

Les fraudes aux marchés publics englobent des infractions ou des irrégularités commises à l'occasion de l'élaboration, de l'octroi ou de l'exécution de marchés de travaux, de fournitures ou de services passés avec les pouvoirs publics. Elles consistent notamment en la rédaction et l’usage de faux documents, la perturbation de la libre concurrence, des détournements, des fraudes sur la qualité ou la quantité mise en oeuvre, etc.

Le 13ème point de l'ordre du jour du conseil communal du 14 juin 2011 portait sur l'acquisition d'une voiture pour l'administration. Il s'agissait de remplacer celle qui avait été accidentée et pour laquelle Ethias proposait un dédommagement de 7.000 euros pour l'achat d'un véhicule similaire.

CC_Auto_20110614_029_13.jpgComme tout le monde le sait, un cahier des charges ne peut pas désigner l'objet à acheter par une marque précise et un type, mais doit plutôt décrire les capacités ou caractéristiques de l'objet (cylindrée, diesel, couleur, etc.).

La description fournie par le bourgmestre Broers est toute différente: FORD 1.6 TDCI de couleur gris métallisé. Cela a le mérite d'être simple, mais ce n'est pas conforme à la loi sur les marchés publics.

On sait aussi qu'il est nécessaire de désigner au moins 3 fournisseurs possibles. H. Broers a indiqué 3 garages FORD évidemment dont l'un est vendeur pour un des deux autres qui sont concessionnaires.

Sur son site, H. Broers accuse "Retour aux Libertés" d'avoir déposé plainte chez le Gouverneur pour cette violation de la loi sur les marchés publics et il ajoute: "Proficiat dus om de Voerense handelaars te steunen met een klacht!".

Il nous semble que la loi sur les marchés publics doit être respectée et qu'il n'y a pas qu'un seul vendeur de voitures dans notre commune, même si le vendeur désigné par H. Broers est son propre garagiste. Il y a au moins un autre garage Renault à Fouron-le-Comte et un garage Citroën à Hagelstein (même s'il se trouve juste de l'autre côté de la route sur territoire aubelois).

Pour un tel tripotage avec la loi sur les marchés publics, des échevins de Wallonie se sont retrouvés en prison. C'est ça la nouvelle gestion N-VA des communes flamandes?


11:17 Écrit par Jean-Louis Xhonneux dans Gestion communale, Politique, Vie locale | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |